Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 Nov

La démocratie vue et discutée par les Athéniens : L'assemblée des femmes d'Aristophane

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #seconde

Document 1. Les femmes  à la tête de la cité

 

Dans cette comédie, Les Athéniennes, déguisées en hommes, s’introduisent à l’ecclésia pour prendre à la place des hommes les mesures qui permettraient à la cité d’être sauvée.

 

Agoractive. – Qui demande la parole ?

La seconde femme. – Moi.

Agoractive. Mets la couronne et bonne chance.

La seconde femme. - Ça  y’est.

Agoractive. – Alors parle.

La seconde femme. – Ben quoi ? Je parle avant de boire ?

Agoractive. – C’est ça, tu te figures qu’ils boivent ?

La seconde femme. – Et comment, par Artémis, et du bon encore ! En tout  cas si on y réfléchit bien, tous les décrets ont l’air d’avoir été pris par des gens ivres : ils divaguent (1). Par Zeus, pourquoi feraient-ils tant de libations (2) et de prières si ce n’est à cause du vin ! Et puis, ils s’engueulent comme des ivrognes et les archers doivent parfois en embarquer quelques-uns.

Agoractive. – Eh bien toi, va-t-en t’asseoir, tu n’es bonne à rien (…). Avec votre permission, je décide que je parlerai à mon tour, après avoir pris cette couronne. Je m’adresse d’abord aux Dieux pour qu’ils  favorisent nos projets. J’appartiens comme vous à la communauté de ce pays, et je m’afflige de voir si mal menées les affaires de la cité. Elle est gangrenée (3) ! Car je la vois toujours choisir ses dirigeants parmi les plus malfaisants, et s’il en est un bon pendant un jour, il devient mauvais pendant dix. Si l’on donne les responsabilités à un autre, c’est encore pire. (…). Mais si vous m’écoutez, vous pouvez encore vous en tirer. Il vous faut confier le gouvernement de la cité aux femmes.

Toutes les femmes. – Bravo, bravo, par Zeus, bravo.

 

Aristophane, L’assemblée des femmes, vers 392 avant J.-C, Les Belles Lettres

 

(1) Raisonner de manière incohérente

(2) offrandes

(3) corrompu, pourri

Théâtre de Dionysos à Athènes où étaient jouées les pièces d'Aristophane

Théâtre de Dionysos à Athènes où étaient jouées les pièces d'Aristophane

1. Présentez le document en veillant à le replacer dans son contexte historique

 

Ce document source est l’extrait d’une pièce de théâtre, « L’assemblée des femmes », écrite par l’auteur comique athénien Aristophane en 392 av. J. Après sa capitulation dans la guerre du Péloponnèse, la démocratie athénienne est affaiblie et en crise. Dans cet extrait Aristophane dénonce aux yeux des Athéniens les dérives de la démocratie.

 

2. Indiquez dans quelles circonstances les représentations théâtrales étaient organisées ainsi que le rôle joué que jouait le théâtre à Athènes ? De quelles manières les citoyens participaient-ils à cette manifestation ?

 

 Ces représentations ont lieu lors de grandes fêtes religieuses comme les dionysies. Le théâtre est le lieu de réflexion sur les valeurs de la démocratie Les citoyens participent de différentes manières : les plus riches financent les représentations théâtrales, certains citoyens composent le chœur, les citoyens assistent aux spectacles (les plus pauvres percevant même une indemnité).

 

3. Où est censée se dérouler la scène ? Rappelez ce qu’est l’ecclésia (membres de droit, pouvoirs) 

 

La scène se déroule sur la colline de la Pnyx, lieu de réunion de l’ecclésia une fois par mois. L'Ecclésia est l’assemblée des citoyens : elle se compose des 40 000 citoyens (et non pas de représentants de citoyens) ; Athènes est donc une démocratie directe. L'Ecclésia contrôle tous les domaines de la vie politique extérieure et intérieure. L’Ecclésia vote les lois, la guerre ou la paix (pouvoir législatif) ; elle peut également ostraciser un citoyen (pouvoir judiciaire).

 

4. Pourquoi les femmes doivent-elles se déguiser en hommes pour accéder à l’ecclésia ? Rappelez les critères nécessaires pour être citoyen.

 

Les femmes sont exclues de la vie politique : elles n’ont pas le droit de vote et ne peuvent pas être élues. En effet pour être citoyen il faut répondre à plusieurs critères : Le sexe : être un garçon Le statut : être libre La naissance : avoir un père citoyen et une mère athénienne mariés L’âge : avoir 20 ans Des conditions administratives : Etre inscrit sur les registres de son dème à 18 ans et faire deux ans d’éphébie (service militaire)

 

5. Quels reproches la seconde femme fait-elle aux hommes au début de l’extrait ? En vous appuyant sur vos connaissances, expliquez pourquoi elle peut penser cela ? Justifiez votre propos

 

La seconde femme reproche aux hommes de prendre des décisions incohérentes, absurdes et de ne pas s’entendre comme s’ils étaient sous l’emprise de l’alcool. En effet l’ecclésia est composée d’une foule nombreuse, bruyante et peu disciplinée. Les citoyens n’ont pas toujours les compétences nécessaires pour prendre les bonnes décisions.

 

6. A quel type de dirigeants choisis par l’ecclésia Agoractive fait-elle allusion ? Rappelez leur fonction et leur origine sociale. 

 

Agoractive fait probablement allusion aux stratèges. Ils sont élus par l’ecclésia parmi les citoyens les plus riches. Les stratèges commandent l’armée et la flotte. Ils administrent la cité.

 

7. Quels reproches Agoractive fait-elle aux citoyens athéniens ? Justifiez votre propos. En vous appuyant sur vos connaissances, dites à quelles limites de la démocratie elle fait allusion.

 

Elle reproche aux citoyens de choisir de mauvais dirigeants (allusion à la corruption et à l’incompétence des dirigeants). Elle fait allusion à la démagogie. En effet, cette foule ignorante qu’est l’ecclésia est facilement manipulable. Profitant de leurs dons d’orateurs, les démagogues prennent le pouvoir pour satisfaire leurs intérêts personnels.

 

8. Par quelle procédure, les citoyens peuvent-ils écarter du pouvoir un citoyen ou un dirigeant considéré comme une menace pour la cité ?

 

Les citoyens peuvent décider d’ostraciser un citoyen. Cette procédure permet de bannir un citoyen si l'Ecclésia composé d'au moins 6 000 citoyens décide qu'il constitue une atteinte à la paix de la cité (exil de 10 ans sans privation de sa citoyenneté ni privation de ses biens). Cette pratique n’a lieu qu’une fois par an.

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !