Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Jan

Les Etats-Unis, vainqueurs de la guerre froide, s'imposent comme les leaders du monde libre (correction DS T1)

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #Terminale S

Sujet. Les Etats-Unis et le monde au début des années 90

 

Consigne : Après avoir présenté ce document en le replaçant dans son contexte historique, expliquez quelle vision de la guerre froide l'auteur nous livre et quel rôle les Etats-Unis jouaient alors. Montrez ensuite quelle place il attribue désormais aux Etats-Unis dans le nouvel ordre mondial.

 

Document 1. Les Etats-Unis à l'aube d'un nouvel ordre mondial

 

George Bush prononce ce discours au Capitole (Washington) où les deux chambres (la Chambre des représentants et le Sénat) sont réunions en Congrès. 

 

Nous nous réunissons ce soir au cœur d’un des moments les plus graves et les plus prometteurs de notre histoire et de l’histoire de l’humanité.

Lors des douze derniers mois, le monde a connu des changements de dimension quasi biblique. (…) Le communisme est mort cette année. (…) Ce qui vient de se produire est, dans ma vie, dans nos vies, dans le monde entier de toute première importance : par la grâce de Dieu, l’Amérique a gagné la guerre froide. (...) Ainsi aujourd'hui, pour la première fois depuis 35 ans, nos bombardiers stratégiques sont restés au sol : ils ne sont plus en vol d'alerte permanent. Demain, nos enfants vont aller à l'école pour étudier l'histoire et la croissance des plantes. Et ils n'auront pas à faire comme l'ont fait mes enfants, des exercices d'alertes aux attaques aériennes consistant à se glisser sous son bureau et à se couvrir la tête en cas de guerre nucléaire (…)

Un soir de l’année passée, je vous ai parlé d’un moment grave. Les forces américaines venaient tout juste de déclencher l’opération Tempête du Désert. Et après 40 jours d'opérations dans le ciel du désert et 4 jours au sol, les hommes et les femmes des forces armées américaines et nos alliés ont accompli les objectifs que j'avais fixé et que vous aviez approuvé : nous avons libéré le Koweït. Peu de temps après, Israël et le monde arabe recommençaient à parler sérieusement de paix, une première historique. (…)

Certains affirment que nous pouvons à présent nous détourner du monde, que nous n’avons aucun rôle particulier, aucune place spéciale. Mais nous sommes les Etats-Unis d’Amérique, le leader du bloc occidental, devenus le leader du monde libre. Et aussi longtemps que je serai Président, je continuerai à apporter mon appui au développement de la liberté n’importe où dans le monde, non par arrogance, non par altruisme, mais pour la sûreté et la sécurité de nos enfants. C’est un fait : la force au service de la paix n’est pas un vice, l’isolationnisme au service de la sécurité n’est pas une vertu.

 

Discours sur l’état de l’Union, 28 janvier 1992

 

Bush prononce le traditionnel discours sur l'état de l'Union (28 janvier 1992)

Bush prononce le traditionnel discours sur l'état de l'Union (28 janvier 1992)

Présentation du document

 

Ce document est un discours face à la nation américaine prononcé par le président américain George Bush (père, à ne pas confondre avec G. W. Bush, son fils, qui sera président plus tard). Il est républicain et est au pouvoir entre janvier 1989 et janvier 1993. Ce discours date de janvier 1992, un mois après la dislocation de l’URSS et la démission de Gorbatchev (25 décembre 1991). La guerre froide est donc terminée et les Etats-Unis en sont les grands vainqueurs

 

Axe 1. Une vision personnelle de la guerre froide (1947-1991)

 

- un monde divisé en deux blocs : une allusion à l'ennemi des Etats-Unis désormais vaincu : "le communisme est mort". Le candidat évoque la logique bipolaire (deux modèles face à face)

 

- les Etats-Unis : " le leader du bloc occidental" : le candidat évoque la politique d'endiguement et la constitution des blocs et en particulier le bloc occidental dirigé par les Etats-Unis. C'est l'occasion pour le candidat d'évoquer un des aspects de la puissance : la puissance diplomatique et le jeu des alliances

 

- un monde fait de danger et vivant sous la menace nucléaire

 

- G. Bush fait référence à un des ressorts de la guerre froide : l'équilibre de le terreur ou la menace nucléaire : il évoque les "exercices d'alertes aux attaques aériennes consistant....se couvrir la tête en cas de guerre nucléaire"

 

- Les Etats-Unis : une puissance miliaire ("nos bombardiers stratégiques sont restés au sol : ils ne sont plus en vol d'alerte permanent.")

 

Le président fait allusion à l'arsenal militaire dont disposent les Etats-Unis pour lutter contre le bloc soviétique et assurer leur protection ; le candidat évoque un des aspects de la superpuissance des Etats-Unis : la puissance militaire (puissance nucléaire, première armée au monde).

Le candidat peut souligner une limite du document : l'auteur insiste dans cet extrait sur le hard power (une vision très pessimiste) oubliant d'évoquer les autres aspects de la puissance (soft power)

 

Axe 2. Les Etats-Unis : seule superpuissance et leader du monde libre

 

- Un moment historique : la fin de la guerre froide

 

Avec l’effondrement du bloc communiste puis la disparition de l’URSS, les Etats-Unis remportent donc la guerre froide ; ils sont désormais la seule superpuissance. Pour lui, c’est un changement « quasi biblique » : il évoque la « mort du communisme » et remercie Dieu ("par la Grâce de Dieu") : c'est la victoire du bien sur le mal (vision traditionnelle - CF Reagan et l'empire du mal)

 

- Les Etats-Unis, leader du monde libre

 

Par conséquent, Les Etats-Unis ne se perçoivent plus comme les leader du bloc occidental mais comme les leaders du monde libre ("nous sommes les Etats-Unis d’Amérique ... devenu le leader du monde libre").

Ils ont pour mission de fonder un nouvel ordre mondial qui repose sur le triomphe des valeurs de libertés et de paix en menant une politique interventionniste. ("je continuerai à apporter mon appui au développement de la liberté n’importe où dans le monde"... "l’isolationnisme au service de la sécurité n’est pas une vertu".)

Cette politique se fera dans le cadre de l'ONU (le choix du multilatéralisme - sous entendu avec l'expression leader du monde libre).

Il évoque avec satisfaction les premières manifestation de cette nouvelle ère de paix qui s'ouvre : évacuation du Koweit/rapprochement entre Israël et les pays arabes (fin du paragraphe 3)

 

Les Etats-Unis, gendarmes du monde : l'exemple de la première guerre du golfe

 

Le premier conflit post-guerre froide est la première guerre du golfe (1990-1991) : l’opération tempête du désert évoqué dans le troisième paragraphe.

Face à l’invasion du Koweït par l’Irak (02 aout 1990), la réaction de la communauté internationale a été très rapide ; elle s’est faite par le biais de l'ONU sous l’impulsion des États-Unis (respect du multilatéralisme ) Face à l'échec de la voie diplomatique, l'ONU vote en janvier 1991 une nouvelle résolution qui donne lieu à un ultimatum (soit l'Irak retire ses troupes, soit il y a une intervention militaire). De fait, cette résolution débouche sur une intervention militaire nommée « tempête du désert ». Les Etats-Unis vont jouer un rôle déterminant en prenant la tête de la coalition et libèrent le Koweït (28 février 1991).

A l’image de la guerre du Golfe, les Etats-Unis deviennent les gendarmes du monde et aucun conflit ne se résout sans leur approbation ou leur intervention.

 

conclusion/limite

 

Les Etats-Unis : une puissance qui fait le choix de l'interventionnisme et du multilatéralisme mais qui entend défendre et préserver ses intérêts. Néanmoins, même si sur le plan politique, les Etats-Unis souhaitent mener une politique multilatérale ; la défense des intérêts économique américains passe, lors de la présidence démocrate de Clinton (1993-2001), par une politique unilatérale -sous l’influence du sénat américain.

Télécharger le devoir et sa correction au format pdf

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !