Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog pédagogique d'histoire-géographie et d'éducation morale et civique (E.M.C.) tire son nom d'un terme issu du parler gaga (le parler stéphanois) ; le cafuron (window in english !) est une lucarne ou un oeil de boeuf éclairant un réduit. Ce blog s'adresse tout autant aux élèves du lycée Jacob Holtzer (Firminy- Loire) qu'à un public plus large. Bonne visite !

17 Nov

Mumbai, une métropole fragmentée

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #première

En quoi le développement de Mumbai est-il révélateur des inégalités auxquelles doivent faire face les métropoles du Sud ?

Exercice 1. Une croissance urbaine démesurée

 

1.  Après avoir Localisé Mumbai vous ferez une présentation rapide de cette métropole (carte p. 34 + carte 3 p. 37 + introduction dossier + vidéo + document 1)

2. Caractérisez l’évolution démographique de Mumbai (carte p. 34, carte 1 p. 36 + vidéo + document 2)

3. Dites comment s’est traduite spatialement la croissance urbaine de Mumbai  (document 3  et vidéo)

Extrait du JT France 2 (30/10/2011)

Document 1. Mumbai en tête des 10 villes indiennes les plus riches 

 

En 2017, le media Business World a réalisé un classement des grandes villes indiennes les plus riches en fonction du PIB (Produit Intérieur Brut). Mumbai serait la ville la plus riche du pays avec 310 milliards de dollars de PIB. 

Mumbai est le centre financier du pays et est le siège de la banque centrale indienne (RBI - Reserve Bank of India), de la bourse nationale (NSE - National Stock Exchange) et de la bourse de Bombay. La ville est aussi reconnue comme la capitale économique et de nombreux conglomérats indiens y ont leur siège social dont Reliance Industries, Aditya Birla Group, Larsen & Toubro, Godrej Group, et Hindustan Petroleum. Mumbai contribue pour 6% du PNB indien, 10% de l’emploi ouvrier,  60% des droits de douane perçus et 30% des impôts sur le revenu perçus.

C’est aussi la ville indienne qui compte le plus de milliardaires (28) dont Mukesh Ambani, CEO de Reliance Industries et classé 13eme personne la plus riche du monde par Forbes. 

 

Lepetitjournal.com, 31 juillet 2019

Document 2. La croissance démographique de Mumbai

Document 2. La croissance démographique de Mumbai

 Document 3. Les manifestations spatiales de la croissance urbaine
 Document 3. Les manifestations spatiales de la croissance urbaine

Document 3. Les manifestations spatiales de la croissance urbaine

Exercice 2.  Une croissance démesurée qui s’accompagne d’une accentuation des inégalités et des contrastes

 

1. Dites pourquoi on peut parler d’un paysage urbain fragmenté (document 1 p. 54 et vidéo)

2. Après avoir indiqué où se localisent les slums montrez que derrière ce terme se cache des espaces très divers (documents 2 p. 54 et vidéo)

3. Identifiez les autres problèmes générés par la croissance démesurée de la ville (vidéo)

Exercice 3. Vers une accentuation ou une réduction des inégalités socio-spatiales

 

1.  Montrez que la croissance incontrôlée précarise encore plus les pauvres (vidéo et document 4 ci-dessous)

2. Décrivez comment se manifeste le processus de gentrification et identifiez en les causes (document 3 p. 55 et document 4 ci-dessous)

3. Dites comment les acteurs du projet cherchent-ils à réhabiliter le slum de Dharavi (document 4 p. 55

 

Bilan. A partir du travail réalisé, vous réaliserez une réponse argumentée permettant de répondre à la problématique de départ.

Document 4.  Comment repenser Mumbai ?

 

« La ville s'est développée sans aucune cohérence d'ensemble, car les pouvoirs publics, les promoteurs immobiliers et la mafia ont toujours été de mèche », raconte un urbaniste local, sous le sceau de l'anonymat.

Dans cette organisation informelle, les bidonvilles ont été instrumentalisés, pour devenir générateurs de capital : la ville vend les terrains des bidonvilles à un cartel d'une petite dizaine de promoteurs, en échange de droits à construire que ces derniers utilisent pour bâtir ailleurs.

« À l'arrivée, on se retrouve avec des immeubles de 30 étages flambant neufs et désespérément vides, au milieu des mangroves. Pendant ce temps-là, les habitants des bidonvilles, eux, ne bougent pas », s'insurge notre urbaniste. (…).

La solution passe par de nouvelles façons de faire la ville, au risque de bousculer les habitudes indiennes. Les 700 hectares de friches que les autorités portuaires viennent de rendre à la municipalité, tout au long de la côte est d'Island City, offrent de belles perspectives. À condition de ne pas reproduire les erreurs du passé, comme ce monorail de 19 km inauguré début 2014, qui ne mène nulle part, entre Chembur et Wadala. Ou comme Bandra Kurla Complex, ce nouveau quartier d'affaires où se sont installées de nombreuses banques et presque tous les diplomates de la ville, non loin de l'aéroport actuel. (…)

Certains rêvent de verdir Bombay, à l'image de l'architecte Alan Abraham, qui s'est inspiré de la Coulée verte du sud de Paris pour échafauder un projet de couverture de toutes les voies ferrées. Sur un linéaire de 114 km, celui-ci imagine des jardins et des pistes cyclables qui feraient respirer la mégapole, tout en recousant le tissu urbain.

« Bombay est coupée en deux par un réseau ferroviaire nord-sud qui oblige les gens à toutes sortes d'acrobaties pour circuler dans le sens est-ouest. Plus de dix personnes meurent chaque jour en franchissant les rails, rappelle-t-il. En construisant des dalles, on résoudrait le problème de la sécurité, on ferait disparaître le bruit des trains et on réduirait la pollution automobile en encourageant les transports alternatifs. »

« Les projets peuvent être validés, ils peuvent ensuite être bloqués pendant des années, sans que personne ne sache pourquoi », déplore Éric Dussiot, représentant en Inde du bureau d'études et d'ingénierie Arep.

L'agence d'architecture et d'urbanisme, filiale de la SNCF, a été chargée en 2009 de redessiner Chhatrapati Shivaji Terminus, la célèbre gare victorienne de Mumbai, pour en faire une plate-forme multimodale. Cinq ans après, aucun coup de pioche n'a encore été donné.

 

Stéphane Picard , Bombay multiplie les projets pour séduire ses habitants, La Tribune, 26 janvier 2015

Pour aller plus loin

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog pédagogique d'histoire-géographie et d'éducation morale et civique (E.M.C.) tire son nom d'un terme issu du parler gaga (le parler stéphanois) ; le cafuron (window in english !) est une lucarne ou un oeil de boeuf éclairant un réduit. Ce blog s'adresse tout autant aux élèves du lycée Jacob Holtzer (Firminy- Loire) qu'à un public plus large. Bonne visite !