Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Oct

correction DS 2 classe de 2nde 3 : Nador et Melilla, deux villes qui s'attirent et qui s'opposent

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #seconde


MelillaNador-copie-1.jpg

Document 3 . Nador et Melilla, deux villes qui s’attirent et qui s’opposent
 
A Nador, tous les produ­its européens sont vendus à des tarifs très avantageux. (…). Nador a la réputation d’être une ville à la fois commerciale et très pauvre. Elle vit une accélération de sa richesse grâce à la contrebande avec Melilla, la ville voisine, qui a la particularité d’avoir une politique espagnole tout en étant située géographiquement au Maroc.
Melilla est une des deux enclaves espagnoles, l’autre est Ceuta (…). Les deux villes sont des espaces libres de taxes, des zones de libre-échange commercial. Nador est à 500 mètres de Melilla, frontière de l’Espagne, donc de l’Europe. (…)
Samia ne désire qu’une chose, comme la plupart des jeunes de Nador : quitter la ville. Oui, mais pour aller où-? “Une jeune femme ne peut vivre seule sans être mariée, dit-elle, alors je dois rester chez les parents quitte à ne jamais trouver de travail. (…).” Une solution pour Samia serait d’aller travailler à Melilla, la ville voisine. Mais le passeport marocain ne suffit pas pour entrer dans la ville : même si elle se trouve au Maroc, les Marocains ne peuvent y aller que pour une visite de journée en ayant une raison valable . (…).
Quatre postes-frontières séparent le Maroc de l’Espagne, Nador de Melilla. C’est très curieux, car lorsqu’on est à Nador et que l’on va à Melilla il n’y a qu’une route. Or cette dernière ne sort pas de la ville ; on a l’impression, lorsqu’on arrive au poste-frontière, d’être alors toujours dans la même ville.
(…) Le poste de douane est débordé, il res­semble un peu à la sortie d’un supermarché : les gens rentrent sans rien et en ressortent chargés de marchandises énormes et modernes, quelques fri­gos par-ci, des machines à laver par-là, des sacs remplis à craquer… (…).
Une fois passé le poste-frontière, les différences avec “l’autre côté” sont surprenantes, voire choquantes. Même si nous sommes toujours au Maroc, tout ici, vraiment tout est espagnol, à commencer par les habitants. Aujourd’hui de plus en plus de Marocains habitent Melilla, mais cepen­dant les Espagnols représentent toujours environ 70 % de la population. La langue est naturellement l’espagnol, la monnaie l’euro (…), la spécialité les tapas, la religion le catholicisme, et la tenue de rigueur le paréo ! (…).
Jusqu’en 2000 Melilla était séparée du reste du Maroc par un simple gril­lage qui encerclait la ville. L’usure, les cisailles des passeurs, le passage des ânes ont fait du grillage une véritable passoire qui empêchait le contrôle des migrants. Melilla accueillait malgré elle plusieurs milliers de personnes qui se retrouvaient dans la rue de manière clandestine. Ces immigrés venaient de différentes régions d’Afrique, provoquant des bagarres, des actes de vio­lences et de délinquance. (…) En décembre-2000, les autorités agissent : un double mur de barbelés de huit kilomètres ceinture désormais l’enclave espagnole, qui constitue avec l’enclave de Ceuta, l’archipel des Canaries et la zone du détroit de Gibraltar une des quatre portes d’entrée de l’immigration africaine en Espagne. Deux grilles de trois mètres de haut séparées de quelques mètres, surmontées d’un rouleau de barbelés, illuminées la nuit, surveillées à l’aide de caméras vidéo tous les trente mètres, de miradors aux endroits stratégiques, de capteurs de sons situés au sol, ainsi que de patrouilles de la garde civile empêchent physiquement les hommes de passer. (…)
 
Caroline Galmot, En Afrique, des frontières de l’Europe, la pensée de midi, revue littéraire et de débats d’idées, 2003
 
 
 
Exercice 1. Vérifier ses connaissances
 
1. Qu'est-ce que l'IDH ?
 
c’est l’Indicateur de développement humain . Il comprend des critère économique (revenu par habitant) mais aussi socio-culturels (niveau d’instruction) et des critères mesurant le bien être d’une population (espérance de vie). Il s’apprécie sur une échelle allant de 0 à 1.
 
2. Qu'est-ce que le PIB ?
 
Le PIB qui est la somme totale des biens et des services produits à l'intérieur d'un pays, que ce soit par les entreprises du pays ou les entreprises étrangères.
 
 
Exercice 2. La frontière entre Melilla et le Maroc : ligne de rupture ou zone de contacts ?
 
1. Localisez Nador et Melilla. Qu'est-ce qui fait l'originalité de Melilla ?
 
Nador et Mellila sont deux villes situées au Nord du Maroc sur le littoral méditerranéen.
Mellila est une ville espagnole qui se situe au Nord du Maroc. C'est donc une enclave, un petit bout d'Europe en Afrique.
 
2. Pourquoi la frontière entre Melilla et le Maroc  peut être considérée comme une discontinuité majeure ? Justifiez par des éléments contenus dans les documents.
 
Cette frontière est marquée physiquement ; le document 3 nous en donne une description précise : barbelées, caméra, patrouilles…
cette limite constitue une discontinuité car elle sépare deux pays aux conditions économiques et sociales différentes. En effet les écarts de richesse et développement sont importants entre les deux pays : le PNB de l’Espagne est plus de 5 fois plus important que celui du Maroc. L’IDH de l’Espagne est élevé alors que celui du Maroc reste faible (doc.2).
Comme nous le montre le document 3, cette frontière sépare également des modes de vie différents : les différences sont linguistiques (arabe et espagnol), religieuses (catholicisme et islam), culturelle (spécialité gastronomique, tenue vestimentaire…)
 
3. Dites pourquoi cette frontière peut aussi être considérée comme une interface. Justifiez par des éléments contenus dans les documents.
 
Comme nous le montre le document 3, cette frontière est aussi une interface car elle favorise des contacts entre Europe et Maroc, voir le reste de l'Afrique.
Plusieurs flux existent :
Des flux matériels en provenance d'Espagne et de l'union Européenne et en direction du Maroc ( achat de matériel : la frontière est comparée à un supermarché, contrebande)
Des flux d'hommes en provenance du Maroc (clandestins)
 
4. De quelles natures sont les échanges ? Comment expliquez-vous leur importance ?
 
Ces échanges sont donc légaux (visite aux familles, achat de matériel côté espagnol) et illégaux (contrebande et clandestins). Leur importance s'explique par les écarts de richesse et de développement
 
 
5. A partir du travail réalisé, montrez en une dizaine de lignes que la frontière Melilla et le Maroc oppose et rapproche à la fois deux mondes distincts.
 
elle oppose :
la frontière apparaît physiquement
la frontière constitue une discontinuité : elle sépare deux pays au niveau de richesse différent, aux cultures différentes.
 
Elle rapproche
Car la frontière constitue une interface. Plusieurs flux existent
Des flux d'hommes en direction de l'Europe (clandestins)
Des flux de marchandises légaux et illégaux (contrebande entre Mellila et l'Afrique)
 


Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !