Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Feb

Papon, un haut fonctionnaire au passé trouble

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #première

C’est libre que Maurice Papon est mort le 17 février 2007. Il a été enterré avec sa légion d’honneur, qui lui avait pourtant été retirée, le 21 février 2007. Accusé d’avoir ordonné l'arrestation et la déportation vers le camp de Drancy de 1 690 Juifs entre 1942 et 1944, ce n’est qu’en avril 1998 que la Cour d’Assises de la Gironde condamne cet ancien haut fonctionnaire à 10 années de réclusion criminelle et à la privation de ces droits civiques pour complicité de crime contre l’humanité (1).
 

Papon se rendant au tribunal de Bordeaux lors de son procès
 
 

Le parcours de Maurice Papon ne présente au départ aucune originalité. Comme beaucoup de hauts fonctionnaires, il est issu d’un milieu favorisé, il effectua de brillantes études secondaires et intégra l’école des Sciences politiques de Paris. Dans le même temps, il fréquenta les milieux de la gauche non communiste.  Sa carrière dans l’administration débuta en 1935.

En 1940, alors que la France était confrontée à  la déroute militaire  face à l’Allemagne, il choisissait de renier ses valeurs pour poursuivre sa carrière. (Certains choisissaient une autre voie : celle de la résistance).

Nommé secrétaire général de la préfecture de Bordeaux en 1942. Il s’est accommodé de la situation sans chercher à contrecarrer les mesures répressives. Il a longtemps prétendu n’avoir obéi aux ordres mais, comme le souligne l’historien Jean Pierre Azéma «  c’est oublier que le devoir de désobéissance peut primer quand les fonctionnaires sont confrontés aux bourrasques qui menacent la nation. C’est faire l’impasse encore plus sur le carriérisme de l’homme ». (2)

A la Libération, il a su  faire oublier son passage à la préfecture de Bordeaux et mettre en avant  ses quelques actes de résistance à partir de 1944. Il resta d’ailleurs à Bordeaux comme directeur de cabinent du commissaire de la république. Il poursuivit ensuite sa carrière au sein de l’administration française.

 

 lettre de Papon organisant l'arrestation et la déportation de quatre juifs de Bordeaux en direction de Drancy
 

(1) Le crime contre l’humanité est défini par l’article 6c du statut du Tribunal militaire international de Nuremberg. Il est  appliqué pour la première fois lors du procès de Nuremberg en 1945. le crime contre l’humanité  est : « l’assassinat, l’extermination, la réduction en esclavage, la déportation et tout autre acte inhumain commis contre toute population civile […], ou bien les persécutions pour des motifs raciaux ou religieux […] »

(2) Jean Pierre Azéma, un fonctionnaire comme les autres ? , L'Histoire n° 222, juin 1998.

Pour approfondir la question

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !