Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 May

Réponse argumentée 3 sur les sans culottes

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #seconde

Nous sommes en train de réaliser le cours sur la Révolution et les expériences politiques en France jusqu'en  1851. Au cours de notre étude, je vous ai demandé de réaliser,  à l'issue d'une étude de documents,  une réponse argumentée sur les sans-culottes. Réalisées par groupe de 3-4 élèves, les réponses argumentées sont donc publiées aujourd'hui (sans aucun remaniement de ma part). Vous devez lire les réponses argumentées de vos camarades et porter des commentaires en ligne(les autres internautes peuvent aussi faire des commentaires sur ces travaux). Les remarques portent aussi bien sur le fond que sur la forme. Le bilan de ce travail se fera en classe

 

Réponse argumentée du groupe 3

 

De 1789 à 1799 la France connaît une révolution sans précédent : le peuple  se soulève contre le roi et une guerre civile s’instaure. Les Sans-culottes,  partisans de la République, ont largement contribué à celle-ci. Qui sont-ils ? Quel rôle jouent-ils dans le processus révolutionnaire ?


Les Sans-culottes sont des personnages emblématiques de la Révolution  française issus du peuple parisien. C’est un groupe très homogène constitué  de républicains de plusieurs classes sociales : ils ne se recrutent pas  uniquement dans les milieux les plus défavorisés, ce sont des artisans du  petit peuple, des commerçants, plus rarement des ouvriers, ou encore de  grands personnages, qui vont s’appeler « patriotes ». De plus les  Sans-culottes ne sont pas que des hommes, il y a aussi beaucoup de femmes :  ce sont elles qui prennent la tête des manifestations et poussent les hommes  à agir. Seulement elles ne s’impliquent pas physiquement, elles laissent
leurs maris combattre.
 
Les Sans-culottes sont des pros républicains qui n’hésitent pas à user de la  violence pour faire triompher leurs idées. Ils portent des habits  symboliques : le bonnet phrygien, qui rappelle les esclaves affranchis de  l'antiquité, la pique révolutionnaire, symbole du militant, la cocarde  tricolore, symbole de l’unité de la nation et le pantalon en bure rayée pour  s'opposer aux aristocrates portant des culottes courtes. Les Sans-culottes  tutoient toutes les personnes, qu’elles fassent partie de la noblesse, des  couches ouvrières, ou de n’importe quelle autre classe sociale. La période allant de 1792 à 1795 marque la plus grande influence des  Sans-culottes sur la Révolution.

Les Sans-culottes vont jouer un grand rôle dans la mise en place de la Ière  République et notamment dans l’élection de la Convention. En effet le 10  août 1792 ils procèdent à l’arrestation et à l’exécution du roi par la prise  du château des Tuileries : c’est le début de la Terreur (régime politique ou  la force, la répression violente des mouvements royalistes et les massacres  sont omniprésents). Opposés aux aristocrates les Sans-culottes favorisent le débat entre eux  dans les sections par de nombreuses discussions. Ils n’hésitent pas à  prendre les armes pour défendre la République et la patrie, notamment en  Vendée, pour réprimer le mouvement royaliste, ou encore contre d’autres pays  d’Europe : l’Armée des Alpes (contre l’Italie) ou l’Armée du Nord (contre
l’Europe coalisée face à la France). En 1795 le Directoire réprime les Sans-culottes et les désarme : c’est la  fin de leur influence.

Outre leur rôle pour instaurer la République, les Sans-culottes ont aussi  contribué, après la mise en place de celle-ci, à l’améliorer. En effet ils  ont mis en place notamment la loi du maximum visant à instaurer un prix  maximum pour les denrées, entre autres, que les vendeurs ne devaient pas  dépasser, ce qui leur donne aussi un rôle économique. Ils sont donc pour le  dirigisme. Les sans-culottes sont partisans non seulement de la République mais aussi  de la démocratie : ils veulent une démocratie directe et non représentative,  c'est-à-dire que les décisions sont prises par des participations directes. Enfin ils sont attachés au principe d'égalité mais aussi à la propriété car  certains Sans-culottes sont des propriétaires : les artisans par exemple.


Les Sans-culottes sont des acteurs évidents de la Révolution française qui  ont contribué à l’instauration de la République de 1792 à 1795, utilisant  souvent la violence pour faire triompher leurs idées. Ils sont dissous en  1795 par le Directoire qui les désarme.
Commenter cet article

alexis 06/05/2007 21:28

bon paragraphe les idées s'enchainent parfaitement malgré quelques confusions

clement r 06/05/2007 21:24

Bonne organisation, quelques confusions viennent endommager le paragraphe

clément be 06/05/2007 21:12

bonne structure bonnes idées mais des confusions

marie-pierre 06/05/2007 21:04

très bon paragraphe

perle et son groupe 06/05/2007 20:05

le plan est très bien fait. Les idées sont très bien développées. Un très bon travail.

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !