Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Jan

Correction Bac Blanc janvier 2011

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #Archives terminale S

 

Epreuve majeure – Composition  - Géographie

 

Sujet : La mondialisation : aspects, acteurs, limites

 

 

Le sujet ne présentait pas de difficultés majeures. Le plan du devoir était suggéré par le sujet. (Les aspects, Les acteurs, Les limites).


Aspects : ce terme vous invitait à définir les caractéristiques de la mondialisation. Le trait le plus significatif pouvait être une explosion des échanges de tous types et donc une mondialisation asymétrique mais aussi internationale et transnationale.


Acteurs : celui qui agit. Les acteurs en géographie agissent sur l’espace selon leurs moyens, leurs stratégies, leurs représentations.


Limites : Celles-ci pouvaient être de plusieurs ordres vus en classe



  

Les problématiques possibles : Comment définir la mondialisation ? Cette organisation du monde ne pose t-elle pas certains problèmes ?

 
I. Une explosion des échanges à l’échelle mondiale


1. La mondialisation se manifeste par des flux humains
2. La mondialisation se manifeste par des flux de marchandises
3. La mondialisation se manifeste par des flux de capitaux et d’information
4. La mondialisation se manifeste aussi par des flux illicites
Bilan : une nouvelle organisation spatiale du monde à la fois interdépendant, hiérarchisé et asymétrique

II. La mondialisation, un processus mené par des acteurs puissants et variés


1. Les acteurs politiques


a. Les Etats , acteurs essentiels de la mondialisation
b. le développement du multilatéralisme (FMI, OMC) : la déréglementation….
c. Le développement des organisations régionales (UE, ALENA…) et la création de zones de libre échange

2. Les acteurs économiques

a. Les FTN
b. Les investisseurs

3. Des citoyens en action

a. Les ONG
b. les mouvements altermondialistes

Bilan : des acteurs nationaux, internationaux et transnationaux

III. Une mondialisation inachevée et asymétrique qui suscite des réactions

1. Un village planétaire loin d’être constitué : homogénéisation et cependant disparités croissantes à toutes les échelles
2. Contestations des altermondialistes et des pays du Sud
3. Des problèmes à résoudre à l’échelle mondiale : environnement et développement durable

Bilan : Beaucoup de problèmes restent à résoudre d’où la nécessité d’une gouvernance mondiale, multipolaire et indispensable mais qui reste à trouver

 

 

Epreuve mineure - Etude d’un document - Histoire

 

Document 1. Affiche du parti communiste français (1930)

 

 

 

affichepc1930couleur.png

 

 

1. Présentez le document

 

 

Ce document source est  une affiche de propagande réalisé par le parti communiste et la CGTU à l’occasion de la célébration du centenaire de la domination coloniale de la France en Algérie.  La France est alors  à  la tête d’un vaste empire colonial (le deuxième derrière celui du Royaume Uni). Elle est à l’apogée de sa domination. Néanmoins, cette affiche nous montre qu’une partie de l’opinion publique dénonce le système colonial.

 

 

2. Décrivez l’image au premier plan. Quel type de produits est  importé des colonies ? Quel type d’agriculture est mise en place ? À quoi se substitue-t-elle ? Que représentent donc les colonies pour la France ?

 

 

Les produits importés sont des produits agricoles et des matières premières destinées à l’industrie. Une agriculture commerciale se met en place, se substituant aux cultures vivrières.

Les colonies sont donc pour la France une réserve de matière première et de produits agricoles.

Les ressources du sous-sol sont exploitées par des compagnies qui obtiennent des concessions minières.

 

 

3. Quelle conséquence pouvez-vous en déduire sur l’organisation de l’économie des colonies ? Que supposait une telle mise en valeur ?

 

 

L’économie des colonies est une économie extravertie  (la colonisation a permis l’insertion de ces territoires dans une économie mondialisée) : c’est une économie de traite  entièrement dépendante de la métropole qui repose sur des flux inégaux.

Une telle « mise en valeur » supposait la mise en place de la grande propriété. En effet, l’agriculture commerciale est le fait des colons, dans des grandes propriétés foncières Elle s’accompagne d’une spoliation des terres.  Elle s’accompagne aussi par la mise en place d’infrastructures de transports : voies ferrées, ports afin d’exporter les produits en métropoles

 

 

4. Décrivez l’image (second plan). Quel bilan de la colonisation cette affiche dresse-t-elle ?  Quel principe censé être appliqué  dans les colonies est donc un échec ?

 

 

On voit un homme enchaîné, il s’agit d’un colonisé, c'est-à-dire d’un homme des colonies. Tête baissée, l’expression de son visage, les chaînes…tous ces éléments mettent en évidence la soumission des peuples colonisés face aux européens. Cette affiche dresse donc un bilan négatif de la colonisation qui n’est selon le PC qu’une entreprise de pillage des colonies et de soumission des peuples. On est loin de l’argument civilisateur avancé par les européens pour justifier la colonisation (apport de la civilisation et donc du progrès aux peuples inférieurs, apports de la culture européenne, donc droits de l’homme…). Le principe de la politique d’assimilation est un échec, les peuples colonisés n’accèderont jamais aux mêmes droits que les français (politique, juridique…)

Les colonisés, bien que plus nombreux numériquement, restent dans une situation d’infériorité économique et sociale et ne bénéficient d’aucun droit politique (le fellah est enchainé) : ils ne peuvent participer à l’administration de la colonie

 

 

5.  Quelle position adopte le parti communiste français à l’égard de la colonisation ? Quelle théorie, fondement du parti communiste,  transpose-t-il  à l’égard de la colonisation? Est-il le seul à porter ce regard sur la colonisation ?

 

 

Le parti communiste réclame l’indépendance des peuples coloniaux.  Pour eux, la France coloniale opprime et exploite les peuples colonisés.  Ils  transposent donc à la décolonisation la théorie de la lutte des classes. Mais leur position reste en métropole marginale.

Dans les colonies, la nouvelle élite « indigène » formé selon les principes de l’école républicaine commence elle aussi à contester la domination coloniale et se tourne vers le nationalisme.

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !