Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Nov

Citoyenneté et démocratie à Athènes (correction DS 2nde4)

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #seconde

Document 1. Vertus et vices de la constitution athénienne

 

Thésée est un héros mythique athénien. Il s’adresse dans cet extrait à un héraut thébain. Il s’agit d’un messager envoyé par la cité de Thèbes. Cette cité, gouvernée par un tyran, est la rivale d’Athènes.

 

THÉSÉE : - Notre cité n'est pas au pouvoir d'un seul homme: elle est libre. Son peuple la gouverne: tour à tour, les citoyens reçoivent le pouvoir, pour un an. Elle n'accorde aucun privilège à la fortune. Le pauvre et le riche y ont des droits égaux.

LE HÉRAUT THÉBAIN : - La cité dont je viens est gouvernée par un seul homme, et non par la foule. Personne ne la flatte ou ne l'exalte par son éloquence, personne ne la tourne ou la retourne selon son seul intérêt particulier […] D'ailleurs comment le peuple, qui n'est pas capable de raisonnements droits, pourrait-il mener une cité sur le droit chemin ? Un pauvre paysan, même instruit, en raison de son travail, ne peut consacrer son attention aux affaires publiques.

THÉSÉE : - Pour une cité, rien n'est pire qu'un tyran. Sous la tyrannie, les lois ne sont pas les mêmes pour tous […] l'égalité n'existe plus. Au contraire, sous le règne des lois écrites, pauvres et riches ont les mêmes droits. Le faible peut répondre à l'insulte du fort, et le petit, s'il a le droit pour lui, peut l'emporter sur le grand. La liberté, elle est dans ces paroles: "Qui veut donner à l'assemblée un sage avis pour le bien de la cité ?". Qui veut parler se met en avant, qui n'a rien à dire se tait. Peut-on imaginer plus belle égalité entre les citoyens ?

 

Euripide, Les Suppliantes ; vers  422 av. J.C.

 

Euripide (480 av.J.C. – 406 av. J.C) : poète tragique grec

 

 

 

Exercice 1. Vices et vertus de la démocratie athénienne.

 

1. Le document 1 est-il un document source ou d’interprétation ? Justifiez votre réponse

 

Le document 1 est un document source car il est contemporain des faits. C’est un témoignage direct sur le fonctionnement de la démocratie. En effet Athènes est à ce moment là une démocratie.

 

 

2. Vous rappellerez sur la première ligne  du  tableau les éléments nécessaires pour présenter un document. Puis vous présenterez le document en complétant la ligne 2

 

 

Nature

Auteur

Contexte

Thème

Intention

Destinataire

Doc. 1

Extrait d’une pièce de théâtre :

Les Suppliantes

Euripide,

Ecrivain athénien,

Proche de Périclès

422 av. J.C

Athènes est une démocratie

 

(qui est confrontée à des difficultés : guerre du Péloponnèse, crise politique)

Les bienfaits et les faiblesses de la démocratie

Exposer

Les Athéniens

 

3. Donnez la définition de tyrannie. Quels reproches Thésée fait-il à la tyrannie ?

 

La  tyrannie est un système politique dans lequel le pouvoir est entre les mains d’un tyran. Son pouvoir est d’origine humaine et est légitimité par la viloence.

Thésée dénonce l’arbitraire en justice et l’absence d’égalité : « les lois ne sont pas les mêmes pour tous », « l'égalité n'existe plus ».

 

4. Rappelez ce qu’est une démocratie. Expliquez la phrase soulignée (Dans quelle assemblée le peuple exerce-t-il son pouvoir à Athènes ? Définissez-là et faites en la présentation. Quel type de démocratie est donc  Athènes ?)

 

La démocratie est un système politique où le pouvoir est confié au peuple. (Démos : le peuple / Kratos : pouvoir). A Athènes, les citoyens exercent leur pouvoir au sein de l’ecclésia. Cette  assemblée se compose des 40 000 citoyens (et non pas de représentants de citoyens) ; Athènes est donc une démocratie directe.

L’Ecclésia est une assemblée puissante puisqu’elle vote les lois, la guerre ou la paix (pouvoir législatif) ; elle peut également ostraciser un citoyen (pouvoir judiciaire).

 

5. D’après Thésée, quels principes la démocratie garantit-elle aux citoyens ? A l’aide de vos connaissances,  donnez des exemples précis. Peut-on cependant nuancer ces propos ?

 

D’après Thésée la démocratie garantit aux citoyens la liberté (« elle est libre »)  car elle est gouvernée  par les citoyens eux-mêmes (« son peuple la gouverne ») (souveraineté populaire). La démocratie garantit également l’égalité face à la loi. Les lois écrites sont une garantie face à l’arbitraire (« sous le règne des lois écrites, pauvres et riches ont les mêmes droits »). L’origine sociale ne constitue pas un avantage ou un obstacle : chacun peut prétendre en fonction de son mérite exercer des responsabilités («Qui veut parler se met en avant, qui n'a rien à dire se tait »).

 

Ainsi à Athènes le principe de souveraineté populaire se manifeste par l’ecclésia. Le principe d’égalité est assuré par le système du tirage au sort pour occuper certaines charges (héliaste, bouleute). Chaque citoyen peut aussi prendre la parole à l’ecclésia.  

 

On peut néanmoins nuancer le principe d’égalité : les stratèges sont élus parmi les citoyens les plus riches.

 

6. Identifiez les reproches formulés par le héraut thébain. Expliquez à l’aide de vos connaissances chacun de ses reproches.

 

Le héraut thébain reproche à la démocratie le gouvernement de la foule. En effet l’ecclésia est composée d’une foule nombreuse, bruyante et souvent incompétente qui doit se prononcer sur des dossiers complexes. (« non par la foule »)

Il reproche aussi le poids des démagogues qui prennent le pouvoir pour servir leurs intérêts personnels. En effet, cette assemblée est sensible aux discours des orateurs les plus doués et n’est pas forcément capable de discernement. (« Personne ne la flatte ou ne l'exalte par son éloquence, personne ne la tourne ou la retourne selon son seul intérêt particulier »)

Enfin il souligne l’incapacité de concilier activité laborieuse et participation aux affaires publiques. (« Un pauvre paysan, même instruit, en raison de son travail, ne peut consacrer son attention aux affaires publiques ».) : le degré de participation est donc inégal.

 

 

 

Exercice 2.  Vérifier ces connaissances

 

1. Reproduis et complète ce tableau comparant la place du citoyen à Athènes et à Rome

 

 

 

Espace géographique concerné

Modes d’accès à la citoyenneté

Conception de la citoyenneté

Place du citoyen dans le fonctionnement de la cité

Athènes

 

Le cadre restreint d’une cité

 

 

 

 

Un accès limité et restrictif : par filiation (être un garçon de 18 ans , né d’un mariage légitime en deux citoyens et qui effectue deux années de service militaire)

Une conception fermée

Une place centrale : le citoyen participe activement au fonctionnement de la cité (de nombreux droits politiques)

Rome

 

Un vaste empire étendu de par et d’autre de la Méditerranée

 

 

 

 

 

 

Une multitude de possibilité

 

par filiation : les enfants issus d’un mariage légitime entre des parents déjà citoyens naissent citoyens.

 

Par décision personnelle de l'Empereur

 

après avoir servi 25 ans dans l'armée. (cité pérégrines)

 

Après avoir exercé une magistrature dans une cité de droit latin

 

Par affranchissement (si le maître était citoyen)

 

 

Une conception ouverte

Une position marginale : un peuple écarté du fonctionnement politique et qui n’intervient que très peu ; un pouvoir concentré entre les mains de l’empereur et des catégories supérieures

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !