Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Feb

L'Eglise face aux cathares (correction DS 2nde 5)

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #seconde

Document 1 a . Le point de vue d’un moine cistercien

 

Les abbés de notre ordre furent envoyés avec quelques évêques pour arracher cette mauvaise herbe par (…) la prédication catholique. Mais (…) leurs résultats furent médiocres. (…)

Les Cathares croient en deux principes, un dieu bon et un dieu mauvais, c'est-à-dire le diable, dont ils disent qu’il a créé tous les corps, comme le dieu a créé toutes les âmes. (…) Ils nient la résurrection des corps. Que les vivants puissent apporter un quelconque bénéfice aux morts les faits rire. Aller à l’Eglise pour prier, rien de cela n’est utile, disent-ils. (…) Ils ont rejeté le baptême ; ils blasphèment le sacrement du corps et du sang du Christ. (…)

L’erreur des Cathares prit une telle ampleur qu’en peu de temps elle infecta jusqu’à mille cités, et si elle n’avait pas été réprimée par le glaive des gens de foi, je pense qu’elle aurait corrompu toute l’Europe. L’an du Seigneur [1209], on prêcha la croix dans toute l’Allemagne et en France.

 

Césaire de Heisterbach, Dialogues des Miracles, 1219-1223, J. Strange èd. Cologne, 1851

 

en jaune : les moyens mis en oeuvre par l'Eglise catholique pour combattre le catharisme

en vert : les croyances et pratiques cathares vues l'Eglise catholique

 

 

 

Document 1b. Le point de vue d’un cathare

 

Cette Eglise souffre les persécutions (...) et le martyre pour le nom du Christ, car lui-même les souffrit dans la volonté de racheter et sauver son Eglise et lui montrer en actes comme en paroles que, jusqu’à la fin des siècles, elle devrait souffrir persécution, honte et malédiction, comme il le dit dans l’évangile de saint Jean : « S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ». (…) Notez à quel point toutes ces paroles du Christ contredisent la mauvaise Eglise romaine ; car celle-ci n’est pas persécutée, ni pour le bien ni pour la justice qu’il y aurait en elle ; mais au contraire, c’est elle qui persécute et met à mort quiconque ne veut pas souscrire à ses forfaitures. Et elle ne fuit pas de cité en cité, mais elle a seigneurie sur les cités et les bourgs et les provinces, et elle siège majestueusement dans les pompes de ce monde, et elle est redoutée des rois, des empereurs et des autres barons.

 

Extraits du Rituel occitan de Dublin, transcrit au XIV° siècle, publié dans René Nelli,

Ecritures cathares, Editions du Rocher, 1995.

 

en orange : l'Eglise catholique vues par les Cathares

en bleu : les Cathares vus par eux-mêmes

 

 

1.  Présentez chacun des documents en le replaçant dans le contexte religieux du XIII° siècle

 

Document 1a : le point de vue d’un moine cistercien : Césaire et Heusterbach, témoignage extrait de Dialogues des Miracles recueillis entre 1219 et 1223 et publiés en 1851 ; Dans cette extrait l’auteur dénonce le catharisme et rappelle les  moyens mis en œuvre par l’Eglise pour lutter contre le catharisme.

Document 1b : le point de vue d’un cathare, extrait du Rituel occitan de Dublin, probablement un prêche à destination des fidèles pour justifier les choix des Cathares et dénoncer l’attitude de l’Eglise catholique.

 

Contexte d’expansion de la chrétienté et de l’affirmation de l’autorité de l’autorité de l’Eglise sur les sociétés mais sur les princes.

Cette autorité est néanmoins remise en cause et à partir du XI° siècle on assiste en occident à la multiplication des hérésies , parmi elle une s’est particulièrement développée dans le sud-ouest de la France : le catharisme.

 

2. Comment l’Eglise catholique considère-t-elle  les Cathares ? Justifiez en relevant un passage du texte (document 1a) ?

 

L’Eglise catholique considère les cathares comme une hérésie,  c'est-à-dire une  doctrine religieuse condamnée par l’Eglise (« l’erreur des cathares ») ; cette hérésie est une  menace pour l’Eglise car elle se propage (« mauvaise herbe »).

 

3. Quelle image les Cathares ont-ils d’eux-mêmes ?  Justifiez par un passage du texte (document 1b).

 

Les Cathares considèrent être dans la vérité ; pour eux ils sont fidèles au message chrétien :   ils prétendent représenter l’Eglise en opposition à la mauvaise Eglise (Eglise catholique). Pour justifier cette filiation directe entre les Cathares et le message du Christ, l’auteur cite un passage de l’évangile et rappelle le parcours de Jésus L’auteur rappelle que les Cathares souffrent et sont persécutés comme Jésus l’a été.

 « Cette Eglise souffre les persécutions (...) et le martyre pour le nom du Christ, car lui-même les souffrit dans la volonté de racheter et sauver son Eglise et lui montrer en actes comme en paroles que, jusqu’à la fin des siècles, elle devrait souffrir persécution, honte et malédiction, comme il le dit dans l’évangile de saint Jean : « S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ».

 

4. Identifiez les croyances et les pratiques religieuses que les cathares remettent en cause. Justifiez par des passages du texte (document 1b et document 1b).

 

Croyances remises en cause par les cathares

Passages du texte

Remise en cause de la croyance de l’eucharistie

Ils blasphèment le sacrement du corps et du sang du Christ

Remise en cause de la résurrection des corps

Ils nient la résurrection des corps

Rejet du monothéisme (croyance en deux dieux)

Les Cathares croient en deux principes, un dieu bon et un dieu mauvais

 

Pratiques remises en cause par les cathares

Passages du texte

Remise en cause du baptême tel qu’il est pratiqué par les catholiques.

Ils ont rejeté le baptême 

Remise en cause du rôle du clergé pour accéder à la vie éternelle

Que les vivants puissent apporter un quelconque bénéfice aux morts les faits rire

Aller à l’élise pour prier

Aller à l’Eglise pour prier

 

Les cathares remettent en cause le pouvoir de médiation de l’Eglise entre Dieu et  les hommes et donc l’utilité même de son existence.

 

5. Quelle autre reproche les cathares font-ils à l’Eglise catholique ? Justifiez par un passage du texte (document 1b).

 

En plus de sa violence (évoquée en question 3), les Cathares reprochent à l’Eglise catholique sa richesse et son pouvoir grandissant sur les princes : « elle ne fuit pas de cité en cité, mais elle a seigneurie sur les cités et les bourgs et les provinces, et elle siège majestueusement dans les pompes de ce monde, et elle est redoutée des rois, des empereurs et des autres barons. »

 

6. Comment l’Eglise catholique a-t-elle, dans un premier,  tenté de lutter contre l’influence des Cathares ; relevez un passage dans le document (document 1a).

 

Dans un premier temps l’Eglise a tenté de lutter contre le catharisme par la prédication: des moines   (issus des ordres mendiants) sont envoyés pour prêcher la bonne parole chrétienne auprès des fidèles et  les détourner du diable (le catharisme) et/ou de les ramener sur le droit chemin. il s’agit donc  d’éduquer les fidèles « Les abbés de notre ordre furent envoyés avec quelques évêques pour arracher cette mauvaise herbe par (…) la prédication catholique ».

 

 

7. Quelle stratégie adopte par la suite l’Eglise catholique ? Pourquoi ? Justifiez en relevant un passage du texte (document 1a).

 

Face à l’échec de la prédication (« leurs résultats furent médiocres »), l’Eglise choisit la voie de la répression.

En 1209, le pape Innocent III lance un  appel à la croisade pour éliminer le catharisme  en Languedoc. L’Eglise s’appuie sur les seigneurs laïcs pour imposer son autorité. C’est aussi une  manière de réaffirmer son autorité sur ces mêmes seigneurs et de réorienter leur violence vers une cause « juste » : « L’an du Seigneur [1209], on prêcha la croix dans toute l’Allemagne et en France ».

 

8. Quel  autre moyen, non évoqué dans les documents, l’Eglise catholique a-t-elle utilisé pour mettre un terme définitif au catharisme ?

 

Mise en place de l’Inquisition (tribunal ecclésiastique créé par le Pape et chargé d’enquêter et d’éliminer l’hérésie). L’inquisition est confiée aux ordres mendiants : elle enquête, interroge de manière minutieuse les hérétiques. Les condamnations sont variés (prison, pénitence…) et parfois la mort.  Elle permet peu à peu d’éradiquer le catharisme.

 

9. Vous rédigerez quelques lignes au cours desquelles vous définirez ce qu’est le Catharisme et les moyens mis en œuvre par l’Eglise catholique pour mettre un terme à son expansion

 

 

L’élève présente les caractéristiques du catharisme (croyances et pratiques catholiques remises en causes).

L’élève rappelle ensuite les différents moyens mis en œuvre par l’Eglise catholique pour lutter contre le catharisme (prédication, croisade, inquisition).

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !