Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Dec

la jeune garde

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #première

correction du DS sur les idéologies de la société industrielle (classe de 1ière S2)

 

Document 1. La jeune garde


Nous sommes la jeune garde
Nous sommes les gars de l’avenir
Elevés dans la souffrance,
Oui, nous saurons vaincre ou mourir.
Nous combattons pour la bonne cause,
Pour délivrer le genre humain
Tant pis si notre sang arrose
Les pavés sur notre chemin.


Refrain
Prenez garde ! Prenez garde !
Vous les sabreurs, les bourgeois, les gavés, et les curés
V’là la jeune garde ! V’là la jeune garde,
Qui descend sur le pavé.
C’est la lutte finale qui commence,
C’est la revanch’ de tous les meurt de faim
C’est la révolution qui s’avance,
Et qui sera victorieuse demain.
Prenez garde ! Prenez garde ! A la jeune garde !
Enfants de la misère,
De force nous sommes des révoltés
Nous vengerons nos pères
Que des brigands ont exploité.
Nous ne voulons plus de famine
A qui travaille il faut du pain,
Demain nous prendrons les usines,
Nous sommes des hommes et non des chiens.


(…)


Quelles que soient vos livrées,
Tendez vous la main prolétaires.
Si vous fraternisez,
Vous serez maîtres de la terre.
Brisons le joug capitaliste,
Et bâtissons dans l’monde entier,
Les Etats-Unis Socialistes,
La seule patrie des opprimés.
(…)

Paroles de Monthéus, 1920

 

 

 

1. Présentez le document

nature : chant révolutionnaire
auteur : Monthéus
intention : mobiliser
destinataire : les ouvriers
thème l'amélioration du sort des ouvriers
contexte : période de croissance liée à l' industrialisation


2. Quel constat social fait l'auteur ? Justifiez par des éléments du texte. Comment expliquez-vous cette situation ?

La société capitaliste est injuste. Elle profite aux capitalistes et non aux ouvriers qui vivent dans des conditions difficiles. La lutte des classes est donc une réalité.
"Elevés dans la souffrance"
"tous les meurt de faim"
"Nous vengerons nos pères que des brigands ont exploité"
"Nous ne voulons plus de famine"

l'industrialisation a bouleversé les conditions de travail : les ouvriers originaires des campagnes vendent leur force de travail dans les usines ou dans les mines.
les bourgeois détiennent le capital nécessaire pour investir. il profite des faiblesses de la législation sociale et s'enrichissent.
Les conditions de travail se sont aggravées (pression sur les salaires, augmentation de la productivité)


3. Que pensez-vous de cette vision sociale ? Peut-on réduire la société de la fin du XIX° siècle et du début du XX° siècle à cette vision ?

Il s'agit d'une vision manichéenne : Bourgeois contre ouvrier

non, on ne peut pas réduire la société du XIX° siècle à cette vision d'autres catégories existent
Certaines apparaissent avec l'industrialisation : les couches moyennes
D'autres perdurent : monde paysan, noblesse


4. Quelles sont les revendications de l'auteur ? Justifiez par des éléments. Par quel moyens souhaite-t-il faire aboutir ces revendications ? Justifiez par des éléments du texte. Quelle l'idéologie incarne donc l'auteur ? Quels intellectuels ont défini cette idéologie ?

L'auteur une société nouvelle sans classe et sans Etat :
"les Etats-Unis Socialistes, la seule patrie des opprimées"
"Vous serez maîtres de la terre"

L'auteur souhaite faire aboutir ses revendications par la révolution et la dictature du prolétariat Le prolétariat qui représentera l'État prendra un certain nombre de mesure dans le but de briser la résistance de la bourgeoisie. : il prendra des mesures d'expropriation, des mesures visant à réorganiser le travail , des mesures de collectivisation (mise en commun des biens) et enfin des mesures d'éducation.

"Brisons le joug capitaliste"
"demain nous prendrons les usines"
"C’est la lutte finale qui commence"
"C’est la révolution qui s’avance"

L'auteur incarne donc le socialisme révolutionnaire (ou communisme), idéologie définie par Marx et Engels



5. Quels sont les deux autres mouvements qui militaient pour une amélioration du sort des ouvriers ? Que réclamaient-ils ? Comment espéraient-ils faire aboutir leurs revendications ?


 
syndicalisme
Socialisme réformiste
Revendications
-les revendications quotidiennes qui visent à l'amélioration de la vie des travailleurs
-l' émancipation du prolétariat et l'expropriation du patronat (disparition du patronat) : le syndicat aujourd'hui groupe de résistance sera demain la base de l'organisation sociale. Il détiendra les moyens de production.
 
des mesures, des lois qui visent à l'amélioration des conditions de vie des travailleurs (réduction du temps de travail, augmentation des salaires)
 
moyens
La grève est le moyen de faire aboutir les revendications. La grève générale devra aboutir à la disparition du patronat (le grand soir)
 
Vote de lois sociales. cela suppose au préalable la conquête du pouvoir par les socialistes (élection de députés socialiste : fidélité à la voie électorale et parlementaire)
 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !