Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Oct

Un aménagement local dans un territoire du quotidien : le stade Geoffroy Guichard

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #première

Consignes : En vous appuyant sur les documents 1 et 2, vous expliquerez en quoi le stade Geoffroy Guichard s’inscrit dans la logique des territoires du quotidien ;  vous montrerez par la suite  quels sont les acteurs et  les enjeux de  sa rénovation.

 

Document 1. Saint-Etienne - Geoffroy Guichard, opération rénovation pour 2016

 

 

 

guichard2 (…) Cette rénovation apportera un nouveau confort et une meilleure visibilité à l’ensemble du stade. Elle fera la part belle aux solutions technologiques en matière d’énergies renouvelables puisque le stade sera équipé d’installation de 2.600 m2 de panneaux photovoltaïques et dont la production annuelle fournit près de 200.000 kWh d’électricité et déjà présente sur le stade actuel. Une meilleure gestion de l'eau et de l'énergie est inscrite au cahier des charges du projet. Le nombre de places réservées aux personnes handicapés ou à mobilité réduite va être enfin mis aux normes. Parallèlement à la notion du développement durable, le cahier des charges prévoit que le groupement retenu devra proposer des emplois à durée de chantier accessibles à un large public local et former des candidats aux métiers du bâtiment en vue d'un CDI.

Coté financement, sur l'enveloppe du montant de l'investissement, l'Etat s'est pour le moment engagé à hauteur de 8 millions, le conseil général de la Loire et la Région Rhône-Alpes devraient apporter une dizaine de millions à eux deux et le solde, soit une quarantaine de millions, sera à la charge de Saint-Etienne Métropole. (…)

 

Sources : Le Progrès, Le 05 mars 2012

Saint-Etienne - Geoffroy Guichard, opération rénovation pour 2016

article publié sur le blog-habitat-durable.com le 11 juin 2012

 

 

 

Document 2. Le mot du Maire de Saint Etienne, Maurice Vincent


« Le football : certainement une part de la culture de Saint-Etienne, un de ses atouts majeurs, son image en France et dans le monde. Nous avons à l’esprit de façon très aiguë le rapport exceptionnel que notre agglomération et ses habitants entretiennent avec le football et avec « les Verts », et tout ce que notre cité leur doit. Sans le foot, sans les Verts-dix fois champions de France, sans le stade Geoffroy Guichard, Saint-Etienne n’est pas Saint-Etienne !

Sur la base de cette conviction, la rénovation de ce stade s’impose à nous. Le contexte de la candidature de notre ville pour l’Euro 2016 vient aviver notre volonté en ce sens. Car l’Euro, c’est pour nous une occasion d’accueillir à nouveau un événement sportif de grande envergure ; et c’est aussi une chance pour amener notre stade au meilleur niveau de sécurité et de confort. Le « chaudron » restera un élément de notre patrimoine vivant du XXIème siècle en demeurant apte à accueillir les plus grandes manifestations.

Mais ce grand chantier, cet investissement majeur pour notre ville et notre agglomération, nous le planifions avec responsabilité. Nous savons assumer une gestion responsable des finances publiques. La qualité de notre stade, dans notre esprit comme dans celui des Stéphanois, ne passe donc pas par des dépenses exorbitantes, mais par une maîtrise des coûts à assumer, de nouvelles exigences en matière de développement durable et, ce qui est essentiel également, du calendrier à respecter.

Ouvert à une diversité d’usages, à deux pas du quartier « Manufacture- Plaine-Achille » qui devient l’un des cœurs battants de Saint-Etienne, ce « nouveau » Geoffroy Guichard sera un instrument de développement à la fois pour le club de football que nous aimons et pour notre agglomération. »

 

Propos publiés sur le web http://www.geoffroy-guichard.com/  consulté le 20 octobre 2012

 

 

 

Correction

 

Le sujet qui nous est proposé aujourd’hui nous permet de réfléchir sur un aménagement local dans un territoire du quotidien ;  Par territoire, nous entendrons un  espace occupé, approprié, géré et aménagé par les sociétés humaines. Ce territoire peut être appréhendé à plusieurs échelles (du local au mondial). Un aménagement, quant à lui, est le produit d’une modification volontaire de l’organisation de l’espace. Il s’agit ici équipement collectif permanent destiné à un usage public : le stade Geoffroy Guichard, un équipement sportif cher aux cœurs des stéphanois.

En quoi le stade Geoffroy Guichard s’inscrit dans la logique des territoires du quotidien ? Quels sont les enjeux et les acteurs de sa rénovation ?

 

Le stade Geoffroy Guichard s’inscrit dans la logique des territoires du quotidien ; il s’agit en effet d’un espace proche et  familier : grâce aux transports, les habitants de l’ensemble de l’agglomération stéphanoise peuvent se rendre au stade pour assister à des matchs de l’ASSE (Association Sportive de Saint-Etienne). Le stade Geoffroy Guichard est un espace connu même par ceux qui ne sont pas passionnés de football.  Il fait parti du patrimoine local comme le rappelle le maire de Saint-Etienne, Maurice Vincent,  dans le document 2 : « sans le stade Geoffroy Guichard, Saint-Etienne n’est pas Saint-Etienne ! » ; il symbolise l’attachement des habitants au football : « Le football : certainement une part de la culture de Saint-Etienne  (…) Nous avons à l’esprit de façon très aiguë le rapport exceptionnel que notre agglomération et ses habitants entretiennent avec le football et avec « les Verts », et tout ce que notre cité leur doit. » Le football et le stade Geoffroy Guichard constituent un lieu de mémoire des stéphanois ; Ils sont  un des éléments de l’identité  locale.

Le stage Geoffroy Guichard s’inscrit donc dans la logique des territoires de proximités car c’est un espace du quotidien qu’utilisent et que fréquentent de nombreux stéphanois (espace vécu); c’est un aménagement qu’ils se sont appropriés (espace perçu).

 

Afin d’accueillir des matchs de l’euro 2016, le stade fait l’objet d’un programme de rénovation. Comme nous le montre le document 1, le stade devrait voit sa capacité d’accueil augmenter et passer de 35 616 à 40 830 places. Pour atteindre cet objectif, plusieurs angles vont être fermés afin de créer de nouvelles places dans les tribunes. Le projet de rénovation prévoit aussi la création d’un musée de l’ASSE.

Ce projet est financé par des acteurs à différentes échelles ; tout d’abord l’Etat qui finance à hauteur de 8 millions d’euros. A l’intervention de l’Etat, s’ajoutent l’action des collectivités territoriales à l’échelle départementale et régionale : le département et la région Rhône-Alpes apportent une dizaine de millions d’euros à eux deux. Enfin le reste du financement est le fait de la communauté d’agglomération  Saint-Etienne métropole ;  un EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale) finance la plus grande partie du projet, soit une quarantaine de millions.

 

 

La rénovation du stade Geoffroy Guichard répond aux objectifs de la politique d’aménagement du territoire ; cette politique tente de proposer un équilibre entre la compétitivité, la cohésion et la durabilité. La rénovation du stade s’inscrit également dans une logique de développement durable.

Ainsi la rénovation du stade doit permettre à Saint-Etienne de rester une ville compétitive capable d’accueillir de grandes manifestations sportives ; comme le souligne le maire de Saint-Etienne dans le document 2 : « l’Euro, c’est pour nous une occasion d’accueillir à nouveau un événement sportif de grande envergure » ou bien encore « Le « chaudron » restera un élément de notre patrimoine vivant du XXIème siècle en demeurant apte à accueillir les plus grandes manifestations ». Cette rénovation prend donc en compte la performance économique  et se veut à la fois un outil de développement pour l’ASSE et pour l’agglomération.

Ainsi la rénovation du stade renforce la compétitivité de la ville de Saint-Etienne en proposant un stade moderne à plus grande capacité d’accueil tout en renforçant l’attractivité et le dynamisme du quartier « Manufacture- Plaine-Achille »

 

Cette rénovation entend  aussi être respectueuse  de l’environnement ;  En effet Geoffroy Guichard se veut un stade écologique qui entend gérer au mieux les ressources  tout en participant à la production d’énergie renouvelables : « le stade sera équipé d’installation de 2.600 m2 de panneaux photovoltaïques et dont la production annuelle fournit près de 200.000 kWh d’électricité ». « De plus une meilleure gestion de l'eau et de l'énergie inscrite au cahier des charges du projet ».

Enfin ce projet de rénovation entend renforcer la cohésion sociale ; Le stade entend prendre davantage en compte le handicap en se mettant aux normes et en augmentant « le nombre de places réservées aux personnes handicapées ou à mobilités réduites ». De plus, le groupement d’entreprises qui intervient dans les travaux s’engage à recruter une main d’ouvre locale tout en formant des « candidats aux métiers du bâtiment en vue d'un CDI ».

 

 La rénovation du stade Geoffroy Guichard s’inscrit dans  une logique de développement durable : elle entend à la fois renforcer la compétitivité d’un territoire tout en préservant l’environnement et en renforçant la cohésion sociale. Ce projet est porté par de multiples acteurs à différentes échelles et est représentatif de la politique de décentralisation en matière d’aménagement des territoires.

 

 

Pour en savoir plus :

 

Stéphane Merle, Le stade Geoffroy Guichard de saint-Etienne, un "monument" du sport local ? article publié sur le site Géocarrefour.

 

Stéphane Merle, Geoffroy Guichard à Saint-Etienne, un stade rénové sur fonds publics, article publié sur le site Géoconfluences.  

 

   

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !