Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Apr

Un nouveau rapport à Dieu (correction DS 2nde 4)

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #seconde

Document 1. Savonarole prononce un sermon le dimanche de l'Avent (dimanche avant Noël) de 1493.

 

"Les prêtres nous rebattent les oreilles d'Aristote, de Platon, de Virgile et de Pétrarque, et ils n'ont cure du salut des âmes. Pourquoi tant de livres au lieu du livre unique qui renferme la loi et la vie ? Chrétiens, vous devriez toujours avoir sur vous l'Evangile, j'entends non pas le livre mais son esprit. (...) La charité chrétienne n'habite point dans les livres. Les véritables livres du Christ sont les apôtres et les saints, et la véritable vie consiste dans l'imitation de sa vie. Mais de nos jours ces hommes sont devenus des livres du diable. Ils parlent contre l'orgueil et l'ambition, et ils y sont plongés jusque par-dessus les oreilles. Ils prêchent la chasteté et ils entretiennent des maîtresses. Ils commandent l'observation du jeûne et ils vivent dans le luxe. (...) Les prélats se rengorgent dans leur dignité et méprisent les autres; ils prétendent qu'on se courbe devant eux; ils veulent occuper les premières chaires dans les écoles et les églises d'Italie. Ils aiment qu'on aille à leur rencontre, le matin, sur le marché, qu'on les salue du nom de "maître"(...). Ils n'ont de pensées que pour la terre et pour les choses terrestres; le souci des âmes ne leur tient plus au cœur. Dans les premiers temps de l'Eglise, les calices étaient de bois et les prélats d'or; aujourd'hui l'Eglise a des calices d'or et des prélats de bois."

 

Le moine Savonarole, devenu maître de la ville de Florence grâce à l'appui populaire, entrepris d'imposer un ordre moral très rigoureux (1494-1498). En conflit avec le pape AlexandreVI Borgia, il fut finalement brûlé comme hérétique en 1498.

 

 

Vocabulaire du document 1

Personnages évoqués dans le document 1

Sermon : discours religion prononcé dans une église

Prélats : membres du haut clergé (évêques par exemple)

Chaires : postes

Calices : vases sacrés pur le vin de messe

Hérétiques : ceux qui professent une hérésie (doctrine en opposition avec une doctrine officielle)

Platon : philosophe grec (428 – 388 av. J.C.)

Aristote : philosophe grec (384 – 322 av. J.C.)

Virgile : poète latin (70 – 19 av. J.C)

Pétrarque : poète et humaniste italien ( 1304-1374)

 

Document 2. La Bible à la portée de tous


"Je suis tout à fait opposé à l'avis de ceux qui ne veulent pas que la Bible soit traduite en langue commune pour être lue par les gens du peuple, comme si l'enseignement du Christ était si voilé que seule une poignée de théologiens pouvait le comprendre, ou comme si la religion chrétienne se fondait sur l'ignorance. Je voudrais que les plus humbles des femmes lisent les Évangiles, les épîtres de Paul. Puisse ce livre être traduit en toutes les langues de sorte que les Écossais, les Irlandais, mais aussi les Turcs et les Sarrasins soient en mesure de le lire et de le connaître. Puisse le paysan au manche de sa charrue en chanter des passages, le tisserand à ses lisses * en moduler quelques airs, ou le voyageur alléger la fatigue de sa route avec ses récits. Puissent ceux-ci faire les conversations de tous les chrétiens. (...)

 

* Lisse : métier à tisser.

 

ÉRASME, Préface à la traduction du Nouveau Testament, 1516, Éditions Labor et Fides

 

 

 

1. Présenter le document 1

 

nature

auteur

contexte

thème

intention

destinataire

Sermon

(ou discours)

Savonarole, un moine de Florence, ville berceau de la renaissance

1493

période de l'humanisme, de la Renaissance : période de redécouverte de l'Antiquité, d'innovation techniques ànouvelle vision de l'homme

Les abus du clergé

Critiquer, dénoncer

Le peuple de Florence

 

 

2. D’après vos connaissances,  comment les hommes de l'époque vivent-il leur rapport à la mort. Que craignent-ils ? Comment espèrent-ils atteindre l'au delà ? donnez la définition d'indulgence

 

Les hommes de l'époque vivent dans la peur de la mort. Ils craignent d'aller en enfer ou au purgatoire. Ils espèrent atteindre le paradis.

Pour cela, ils multiplient les pèlerinages, les dévotions et achètent des indulgences.

Une indulgence est une grâce accordée par l'Eglise en état de pêché ou de faute.

 

 

3. A quels auteurs Savonarole fait-il allusion dans le document 1 ? A  quelles  périodes appartiennent-ils ? quel reproche fait-il au clergé ? Peut-on dire que Savonarole est un humaniste ? Expliquez

 

Il fait allusion à Aristote,  Platon, Virgile et  Pétrarque.

Les trois premiers sont des auteurs de l'Antiquité gréco-latine; le dernier est un poète, humaniste du XIV° siècle

Il reproche au clergé de lire ces ouvrages plutôt que la Bible

Il est difficile de dire que Savonarole est un humaniste : il rejette en partie les références gréco-latine et la philosophie païenne..

Si les élèves répondent par l'affirmative en justifiant que Savonarole est critique face au clergé et souhaite un retour au christianisme des origines, on peut valoriser le travail.

 

 

4.  Expliquez la phrase soulignée.

 

le souci des âmes ne leur tient plus au cœur : le clergé ne s'intéresse plus du salut des chrétiens mais plutôt de leur bien-être personnelle, de leur vie matérielle.

 

 

5. Quelles autres critiques Savonarole fait-il au clergé ? Justifiez par des éléments du texte. De qui devraient-il suivre l'exemple ?

 

Savonarole reproche au clergé son immoralité ("ils entretiennent des maîtresses"),  sa richesse ("ils vivent dans le luxe"), son orgueil ("Les prélats se rengorgent dans leur dignité et méprisent les autres; ils prétendent qu'on se courbe devant eux").

Ils devrait suivre l'exemple de Jésus.

 

 

6. Quelle différence majeure identifiez-vous entre le clergé décrit par Savonarole et celui décrit par Erasme dans le document étudié en classe. De quel clergé Savonarole fait-il la critique ? de quel clergé Erasme faisait-il la critique ?

 

Le clergé décrit par Savonarole est cultivé, lettré alors que celui décrit par Erasme est ignorant.

Savonarole critique le haut clergé et Erasme le bas clergé.

 

 

7. Que réclame Erasme dans le document 2. Pourquoi ?

 

Erasme demande que la Bible soit traduite en langue vulgaire, en langue commune pour que tout le monde puisse accéder directement au message de Jésus.

 

 

8. Quelle peut en être la conséquence ?

 

La conséquence première est que le rôle du clergé est diminué : il n'est plus indispensable pour connaître le message du christ. Cet accès à la Bible favorise donc le développement d'une religion plus personnelle. Cette conception est à l'origine du protestantisme.

 

 

9. N'y a-t-il pas cependant des limites à une telle conception de la religion ?

 

La principale limite est que cela suppose un certain niveau d'instruction. Or à cette époque, seule une minorité a accès à la lecture. Bien que popularisé grâce à l’invention de l’imprimerie, le livre reste bien qui représente un certain coût.

 

 

10. A partir du travail réalisé, vous rédigerez une courte synthèse sur la crise religieuse que traverse l'Europe à la fin du XV° siècle et au début du XVI° siècle

 

 

I. Une Eglise en crise

 

1. la peur de la mort

2. Un clergé qui s'éloigne du message de Jésus et qui se préoccupe peu du salut des âmes.  (Les critiques faites au clergé)

3. Les propositions des humanistes ( la nécessité d'avoir un clergé exemplaire et Un accès direct à la Bible)

 

 

II. Des chrétiens divisés sur la question religieuse

 

1. Les réformes : principales différences avec le catholicisme

2. Extension géographique

3.  La réforme catholique et la contre-réforme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !