Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Apr

Un projet d'infrastructure controversé : l'autoroute A45

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #première STI

Dans le cadre de leur sujet d'étude, les transports, enjeu(x) d’aménagement et d’équité, les élèves de 1ière STI2D devaient réfléchir aux enjeux liés à la réalisation d'une infrastructure de grande envergure ; ce travail avait pour objectif de mettre en évidence la complexité des arbitrages politiques. 

Après avoir réalisé en commun, l'exercice 1 consacré à la présentation du projet, les élèves se sont répartis en deux groupes : une partie de la classe a travaillé sur les arguments en faveur de l'A45 ; l'autre partie a étudié les arguments des opposants. 

Chaque groupe devait produire  un discours pour tenter de convaincre l'auditoire de construire ou de ne pas construire cette infrastructure. 

Exercice 1. Le projet et ses acteurs (documents 1 à 3)

 

1. Faites une présentation du projet (type d'infrastructure réalisé, tracé, distance)

2. Pourquoi envisage-t-on aujourd'hui de réaliser ce projet ?

3. Quels sont les acteurs publics et privés engagés pour réaliser ce projet ? Qui finance ce projet ?

Document 1. L'autoroute A45, un projet au lourd passé

 

Ce projet d'autoroute payante est censé relier dès 2020, en une demi-heure, Lyon à Saint-Etienne et venir ainsi désengorger l'actuelle A47, une autoroute vétuste fréquentée par plus de 100 000 voitures par jour et fréquemment saturée.  

 

L'A45 est un projet d'autoroute de 45 km qui relierait Saint-Etienne à Lyon, ou plus précisément La Fouillouse, dans la Loire, à Brignais, dans le Rhône. L'objectif est de soulager l'actuelle A47 en termes de trafic et de densité quotidienne de véhicules.

À défaut d’avoir un présent, l’A45 a déjà un passé chargé. Dès 1935, la Société des autostrades françaises présente aux pouvoirs publics un projet entre Saint-Étienne et Lyon. Mais il ne verra jamais le jour. Alors, dans les années 50, la RN 88 entre Saint-Étienne et Saint-Chamond est transformée en 2x2 voies. Puis, dans les années 60, s’amorce une autoroute entre Saint-Chamond et Rive-de-Gier. Elle traverse Saint-Chamond comme l’avait souhaité le maire de l’époque Antoine Pinay. Dans les années 70, le tronçon Rive-de-Gier / Givors sera construit. Mais on s’aperçoit très vite que ce semblant d’autoroute, nommé A47, sera vite saturé et qu’au moindre accident tout se fige.

Face à cette situation, en 1993, se pose sérieusement la question du doublement de l’A47. Nait donc l’idée de l’A45. Les années 90 voient le lancement de différentes études pour aboutir, en février 1999, sur le fuseau des 1.000 mètres. Le fuseau des 300 mètres est lui arrêté en janvier 2004. L’enquête publique est lancée fin 2006 et ses conclusions rendues six mois plus tard. Enfin, le décret de la déclaration d’utilité publique est paru au journal officiel le 20 juillet 2008. Depuis, opposants et partisans avancent leurs arguments. Et deux présidents de la République, Nicolas Sarkozy en septembre 2011 et François Hollande en octobre 2013, se sont prononcés en faveur de l’A45... sans succès.

 

D'après Virginie Salanson, Autoroute A45 entre Saint-Étienne et Lyon : cinq questions pour tout comprendre,

article consultable sur le site web de France Bleu Saint-Étienne Loire, 06 avril 2016

Document 2. L'autoroute A45 : un projet ambitieux

 

De Saint-Étienne à Lyon, l'A45 comporterait quinze ouvrages d’art : 11 viaducs et 4 tunnels. Ces derniers se situeraient sous la commune de La Tour-en-Jarez (1 km), puis sur la commune de Saint-Chamond, entre les lieux-dits Farnière et Lavoué (500 m). Le troisième tunnel serait le plus long avec 1,5 km sous la commune de Cellieu. Le quatrième tunnel de 500 m sera percé dans le Rhône, juste avant de rejoindre l’actuelle A450.

Sur le tracé, plusieurs points noirs sont ciblés. Tout d’abord la commune de La Talaudière traversée par l’A45 dans un secteur très urbanisé, entre notamment une zone industrielle et des lotissements. On parle de construire dans ces zones un mur anti-bruit de 2 km de long et de 5 mètres de haut. Vient ensuite le passage dans les Coteaux-du-Jarez, ce qui supprimerait plusieurs vergers. Et l’autoroute arrive ensuite à Saint-Martin-la-Plaine et passe à 500 mètres du célèbre zoo de cette commune. Puis l’A45 débouche dans le Rhône pour venir se raccorder sur l’autoroute A450 à Brignais qui rejoint l’A7 à Pierre Bénite.

Virginie Salanson,

Autoroute A45 entre Saint-Étienne et Lyon : cinq questions pour tout comprendre,

article consultable sur le site web

de France Bleu Saint-Étienne Loire, 06 avril 2016

France Bleu - 06 avril 2016 / Le Progrès -  20 mars 2012
France Bleu - 06 avril 2016 / Le Progrès -  20 mars 2012

France Bleu - 06 avril 2016 / Le Progrès - 20 mars 2012

Document 3. Un financement public et privé

 

A en croire les études commandées par Laurent Wauquiez (président de la région Auvergne-Rhône-Alpes)  la rénovation de l’A47 coûterait un milliard d’euros contre 1,2 milliard pour la construction de l’A45. Mais surtout elle prendrait plus de temps. La mise en service de l’A47 n’interviendrait « pas avant 2031-35, contre 2020 pour l’A45 », selon le président de la région, parlant de « contraintes quasi insurmontables ».

L’état a validé sa participation : 395 millions d’euros. Le département de la Loire et Saint-Etienne métropole ont toutes deux accepté de débourser 131 millions d’euros. Laurent Wauquiez s’est lui aussi engagé à mettre 140 millions d’euros sur la table.

Cela représenterait presque 800 millions d’euros d’argent public. Le reste serait à la charge de Vinci, le concessionnaire. A ce jour, les collectivités du Rhône ne participent pas au financement.

 

Caroline Girardon, Lyon: Tout comprendre de l'autoroute A45 en quatre questions, 20 minutes, 5 juillet 2016

Exercice 2. Les enjeux du projet (documents 4 à 7)

 

1. Qui sont les opposants du projet ? Identifiez et classez leurs arguments (groupe 1)

2. Qui sont les partisans du projet ? Identifiez et classez les arguments (groupe 2)

3. Quels sont les moyens utilisés par les différents acteurs du débat démocratique pour faire connaître leurs idées ?

 

Bilan : à partir du travail réalisé, vous réaliserez  un discours pour convaincre l'auditoire : 

- qu'il ne faut pas construire l'A45 (groupe 1)

- qu'il faut construire l'A45 (groupe 2)

Document 4. Une vaste compagne d'affichage pour dénoncer l'A45 financée par le collectif de sauvegarde des coteaux du Jarez - décembre 2016

 

Un projet d'infrastructure controversé : l'autoroute A45

Document 5. Une manifestation d'opposants au projet d'autoroute A45 devant le siège du conseil régional - le 15 décembre 2016

Le Progrès,  16 décembre 2016

Le Progrès, 16 décembre 2016

Document 7. Interview de Pascal Garrido, le maire de la Talaudière, invité de France Bleu Matin, le 08 décembre 2014

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !