Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Apr

Marly-Gomont : un espace rural en déprise ?

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #première

 

Au cours de l ‘année 2006, Kamini popularise grâce à sa chanson un petit village de l’Aisne :

Marly-Gomont.

Quelle représentation de l’espace rural nous livre cette chanson ?

(source : encylopédie Wikipédia : une vue depuis Marly-Gomont)

1. Ecoutez la chanson de Kamini : Marly Gaumont

2. A l’aide des paroles ci dessous et du clip reproduisez et complétez le tableau suivant

 

caractéristiques

Eléments justificatifs

Localisation

 

 

Paysage

 

 

 

Situation démographique et économique

 

 

 

 

Répartition de la population active

 

 

 

 

Niveau d’équipement en infrastructures de base

 

 

 

 

 

Orientation politique

 

 

 

 

 

3. Comment qualifieriez-vous cet espace rural à la lecture de la chanson

4. A l’aide des cartes , localisez Marly-Gaumont.

5. En reprenant les documents fournis ci-dessous (données statistiques , paysages), confirmez ou infirmez la vision d’un espace rural profond proposée par Kamini.

Document 1. Marly Gomont (Kamini – 2006)  

 

Dédicacé à tous ceux qui viennent des p’tits patelins,
Ces p’tits patelins paumés pour qui personne n’a jamais rappé,
Même pas un flow,
Ces p’tits patelins paumés que même la France elle sait pas qu’ils sont là chez elle,
Les p’tits patelins paumés que personne ne connaît, même pas Jean-Pierre Pernault *sanglots*

J’m’appelle Kamini,
J’ viens pas de la Téci,
J’viens d’un p’tit village qui s’appelle Marly Gomont,
Alors qu’on monte sur le beat hein, le beat hein qui fait Ta da da da din,

A Marly Gomont, y’a pas d’béton,
65 ans la moyenne d’âge dans les environs,
1 terrain d’tennis, 1 terrain de basket,
3 jeunes dans l’village donc pour jouer c’est pas chouette,
J’viens d’un village paumé dans l’Aisne, en Picardie,
Facilement , 95 % de vaches, 7 % d’habitants, et parmi eux,
Une seule famille de noirs, fallait qu’ce soit la mienne, putain un vrai cauchemar.
J’ai dit à mon père
« On aurait pu aller s’installer à Moscou, non? On aurait pas trop été dépayser par la température et ni par les gens ».
Il m’a répondu : « hé et comment ça, mais tu te moques de moi toi, mais ça va aller hein »
Tu parles, j’avais 6 ans, premier jour d’école et ben j’ai chialé à cause d’ces p’tits cons là bas, t’sais comment y m’ appelait ? « Hé bamboula, Hé Petito, Hé Bamboula, Hé l’Noiraude hé ».
Dans la bouche des enfants, réside bien souvent la vérité des parents.

Refrain x2

J’viens pas d’la cité,
Mais le beat est bon,
J’viens pas d’Panam,
Mais d’Marly Gaumont

Y’a pas d’bitume là bas,
C’est qu’des pâtures,
mais c’là n’empêche que j’ai croisé pas mal d’ordures.

A Marly Gaumont, les gens y parlent pas verlan,
« Y parlent à l’endroit comme ça, c’est ben suffisant » *accent Chti*
Des fois y t’aiment bien
« J’aime pas les arabes hein, J’aime pas les Noirs, mais toi j’t’aime bien, même si t’es Noir »
D’temps en temps, y font d’la politique aussi, avec plein de philosophie.
« D’façon moi j’dis, tous des pourris hein».
Dans les p’tits patelins, faut pas être cardiaque, ah ouais sinon t’es mal,
Faut traverser vingt village en tout 50 bornes pour trouver un hôpital que dale,
Là bas y’a rien c’est les patures.
Des fois y’a un match de foot le dimanche.
Le stade c’est une pâture, sur lequel les lignes sont tracées, les buts sont montés et les filets et dans l’équipe du coin,
Y’a toujours un mec qui s’fait surnommer Kéké « Allez Kéké, Allez Kéké »
Si c’est pas Kéké dans l’équipe d’en face, y’a toujours un mec qui s’appelle Biquette « Allez Biquette, allez biquette »

Une journée type dans l’coin, le facteur, un tracteur et rien... 'fin si une vache d’temps en temps

Refrain x2 :

J’viens pas d’la cité,
Mais le beat est bon,
J’viens pas d’Panam,
Mais d’Marly Gaumont

Y’a pas d’bitume là bas,
C’est qu’des pâtures,
mais c’là n’empêche que j’ai croisé pas mal d’ordures.

Et à l’école maternelle, j’étais l’seul black,
Et dans l’putain d’collège, j’étais l’seul black,
Et dans l’putain d’lycée, j’étais l’seul black,
De la maternelle au lycée, toujours autant d’claques
Qui s’perdaient dans la nature ou dans la raison,
Papa m’disait toujours « c’est bien, faut pas s’battre, hein fiston »
Mais moi j’voulais m’revolter, mais là bas, y’a rien à cramer
Y’a qu’un bus pour le lycée, c’est l’même pour le centre aéré,
Pas la peine d’aller bruler, l’ voiture du voisin,
Les gens y z’en ont pas, y z’ont tous des mobylettes,
En plus el’ boulangerie, elle est à 8 kilomètres,
8 kilomètres tout les matins à mobylette.
Il est parti où Vincent, il est parti en catimini ?
Ah ben non, pas de ça chez nous hein, l’parti en mobylette hein.
Parti en mobylette hein, l’métro des p’tits patelins,
C’est l’ beat hein, le beat hein qui fait Ta da da da din,

Dédicacé à tous ceux qui viennent des p’tits patelins,
Les p’tits patelins paumés où c’est la misère
Là où ya rien à faire là où tout est ferme,
Ces p’tits patelins paumés que personne ne connaît, même pas Jean-Pierre Pernault *sanglots*

Refrain x4 :

J’viens pas d’la cité,
Mais le beat est bon,
J’viens pas d’Panam,
Mais d’Marly Gaumont

Y’a pas d’bitume là bas,
C’est qu’des pâtures,
mais c’là n’empêche que j’ai croisé pas mal d’ordures

 

 

 

(source : images extraites du site Géoportail)

 

Evolution de la population

Marly-Gomont  

Population (1999)

427 hab  

Population (1990)

464 hab

Variation de population 1990 - 1999

- 37 hab

Solde naturel 1990 - 1999

- 3 hab

Solde migratoire 1990 - 1999

- 32 hab

Taux annuel moyen de variation de la population 1990 - 1999

- 0,8%

 

Pyramide des âges

Marly-Gomont

Moyenne Nationale

Plus de 75 ans

11,5%

7,7%

60 - 74 ans

21,1%

13,6%

40 - 59 ans

26%

26%

20 - 39 ans

17,6%

28,1%

0 - 19 ans

23,9%

24,6%

 

 les résultats du référendum sur la constitution européenne

 

Marly-Gomont

Moyenne Nationale

Oui

35,63%

45,32%

Non

64,37%

54,68%

Abstention

23,16%

30,66%

 

Ville en chiffres

Marly-Gomont

Données Nationales

Population (1999)

427 hab

60 186 184 hab

Superficie

12,91 km²

543 965 km²

Densité de population

33 hab / km²

111 hab / km²

Taux de chômage (1999)

15%

12,9%

Revenus moyens par ménages (2004)

12 822 € / an

15 027 € / an

 (source : les tableaux statistiques sont extraits du site l'internaute reprenant les données de l'INSEE)

Partager cet article

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !