Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 Sep

III. Une superpuissance dans la guerre froide (1947-1991)

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #Terminale S

 

Comment les Etats-Unis affirment-ils leur superpuissance lors de la guerre froide ?

 

 

 

Chronologie indicative

 

1947 : doctrine Truman (mars) et Plan Marshall (juin) et création de la CIA (Central Intelligence Agency : Agence centrale de renseignement) (juillet 1947)

1948 : création de l’OEA (Organisation des Etats Américains)

1949 : création de l’OTAN (Organisation du Traité Atlantique Nord)

1954 : création de l’OTASE (Organisation du Traité de l'Asie du Sud-Est )

1955 : pacte de Bagdad

1950-1953 : Guerre de Corée

1960-1973 : Guerre du Vietnam

1966 : la France décide de se retirer du commandement intégré de l’OTAN

 

 

Document 1.  La doctrine Truman.

 

"Au moment présent de l'histoire du monde, presque toutes les nations se trouvent placées devant le choix entre deux modes de vie. Et trop souvent ce choix n'est pas un libre choix. L'un de ces modes de vie est basé sur la volonté de la majorité. Ses principaux caractères sont des institutions libres, des gouvernements représentatifs, des élections libres, des garanties données à la liberté individuelle, à la liberté de parole et du culte et à l'absence de toute oppression politique. Le second mode de vie est basé sur la volonté d'une minorité imposée à la majorité; il s'appuie sur la terreur et l'oppression, sur une radio et une presse contrôlées, sur des élections dirigées et sur la suppression de la liberté personnelle.

Je crois que les Etats-Unis doivent pratiquer une politique d'aide aux peuples libres qui résistent actuellement aux manœuvres de certaines minorités armées ou à la pression extérieure. Je crois que notre aide doit se manifester en tout premier lieu sous la forme d'une assistance économique et financière.

En aidant les nations libres et indépendantes à maintenir leur liberté, les Etats-Unis mettront en œuvre les principes de la Charte des Nations Unis. (…)

Les germes des régimes totalitaires sont nourris par la misère et le besoin. Ils se répandent et grandissent dans la mauvaise terre de la pauvreté et de la guerre civile. Ils parviennent à maturité lorsqu'un peuple voit mourir l'espoir qu'il avait mis en une vie meilleure. Nous devons faire en sorte que cet espoir demeure vivant."

 

Déclaration du Président Truman au Congrès, 12 mars 1947

 

 

Document 2. Le plan Marshall (affiche réalisé en 1947 par l’artiste français, Thibault de Champrosay).

 

Elle célèbre les vertus du plan Marshall, une aide à la reconstruction économique des pays d'Europe (fourniture de matériel et d’argent), proposé, le 5 juin 1947, par le secrétaire d'Etat américain, George Marshall

 

planmarshall.jpg

 

 Document 3. L'Union soviétique dénoncée comme "l'empire du mal" par R. Reagan (8 mars 1983)

 

Nous ne mettrons jamais en péril nos principes et nos critères moraux. Nous n'abdiquerons jamais notre liberté. Nous n'abandonnerons jamais notre croyance en Dieu. Et nous ne cesserons jamais de rechercher une paix véritable. Mais les prétendues solutions prônées par certains et qui passeraient obligatoirement par le gel nucléaire ne nous permettent pas de défendre ces idées essentielles à l'Amérique. La vérité est que décréter le gel aujourd'hui serait une tromperie dangereuse, car il ne s'agirait que d'une illusion de paix. La vérité, c'est que nous devons rechercher et trouver la paix par la force.(...)

L'Histoire nous apprend que prendre nos désirs pour des réalités et rechercher naïvement la conciliation avec nos adversaires n'est que folie. Cette attitude reviendrait à trahir notre passé et à dilapider notre liberté. En conséquence, je vous encourage à vous élever contre ceux qui chercheraient à placer les Etats-Unis dans une position d'infériorité militaire et morale. Et, lorsque vous débattez des propositions de gel nucléaire, je vous exhorte à vous défier de la tentation de l'orgueil, de cette tentation qui consisterait à vous décréter allégrement au-dessus de la bataille, à décider que les deux camps sont également coupables, à ignorer les faits de l'Histoire et les pulsions agressives de l'Empire du Mal, à vous contenter de dire que la course aux armements n'est qu'un vaste malentendu et par là même à vous soustraire au combat entre le juste et le faux, le bien et le mal. (...) Je crois que nous relèverons le défi. Je crois que le communisme n'est qu'un chapitre supplémentaire, triste et bizarre, de notre Histoire dont les dernières pages sont entrain de s'écrire sous nos yeux.

 

Discours d'Orlando devant la convention annuelle de l'Association nationale des Évangélistes. Cité dans R.Reagan, Une vie américaine, Mémoires, JC Lattès, 1990.

 

Document 4. Le générique d’une série populaire dans le monde entier : Les Jours heureux (Happy Days)

 

Cette  série télévisée américaine de 255 épisodes de 24 minutes  a été créée par Garry Marshall et diffusée entre le 15 janvier 1974 et le 24 septembre 1984 sur le réseau ABC. En France, les saison 1, 2 et 3 ont été diffusées à partir du 22 août 1976 sur TF1.

Cette série brosse un portrait idéalisé de l'Amérique des années 1950 et du début des années 1960. Elle met en scène la vie de l'étudiant, un peu coincé, Richie Cunningham, de sa famille, d'Arthur « Fonzie » Fonzarelli, jeune loubard au cœur tendre et de leurs amis.

 

 

 

 

Document 5. Quand la CIA infiltrait la culture (Extraits d’une émission diffusée sur Arte en le 29 novembre 2006, Documentaire de Hans-Rüdiger Minow ARTE/ZDF, Allemagne, 2006, 52mn) 

 

 De 1950 et la fin des années 1970, une organisation baptisée « Congrès pour la liberté de la Culture », financée par des fondations américaines, encourage les travaux des intellectuels européens qui refusent de succomber à « l’idée » du communisme, comme la majorité des philosophes, universitaires, écrivains ou poètes de l’après-guerre. Dans des revues qu’il finance - notamment Preuves en France, de nombreux témoignages relatent la réalité du communisme et notamment ses camps soviétiques que nombre d’intellectuels refusent de voir. Raymond Aron fait partie de ceux-là, avec l'Italien Ignazio Silone, l'Allemand Manes Sperber, l'Anglais Stephen Spender et d'autres. Jusqu’à ce qu’en février 1967, une grande enquête du New York Times révèle que la CIA finance le congrès à travers une de ces fondations qu’on croyait philanthropique...

 

 

 

 

Document 6. Affiche du Parti communiste français (1952)

 

 

affichecommuniste.jpg

 

 

Exercice 1. Un engagement direct dans le cadre de la politique d’ « endiguement »

 

1. Présentez  le document 1 en le replaçant dans son contexte historique

2. A cette date quel diagnostic de la situation internationale dresse le président Truman, ?  Quel modèle défend-il ? Quel modèle dénonce-t-il ?  Répondez en reproduisant et complétant le tableau suivant en relevant les principales caractéristiques de ces modèles présentés par Truman (document 1)

 

Le modèle défendu par les Etats-Unis

Le modèle défendu par l’URSS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3.  Comment les Etats-Unis présente-ils l’URSS ? (document 1)

4. Quel rôle entend jouer les Etats-Unis dans ce nouveau contexte politique international ?   (document 1)

5. Quels moyens entendent-ils mobiliser ? A quoi fait allusion le président Truman dans les trois derniers paragraphes ? (document 2)

6. En quoi a-t-elle été déterminante dans l'histoire des relations internationales  et dans l’histoire des Etats-Unis?  (Programme de 1ière S et chronologie indicative)

 

Exercice 2. Les Etats-Unis, leader du monde libre

 

1. Quel est le prolongement de la doctrine Truman ? (document 2 et chronologie indicative)

2. Après avoir replacé de document dans son contexte, montrez que malgré quelques variations dans le temps, l’attitude des Etats-Unis n’a pas varié et s’inscrit dans la droite ligne définie par Truman ?  Quel moyen Reagan entend-il utiliser pour préserver les intérêts américains (document 3 et chronologie indicative).

3. Dites en quoi le document 4 participe à l’affirmation de la puissance américaine dans le monde ?

4.  Comment la CIA entreprend-elle de contrôler la culture en Europe ? Quels sont les objectifs visés ? (document 5 – extrait 1)

5. Comment se manifeste cette lutte culturelle  en France ? En Angleterre ? (document 5 – extrait 2)

6. Montrez néanmoins que l’influence américaine est loin d’être acceptée ?  (Documents 5 et 6 et chronologie indicative)

 

Commenter cet article

Archives

À propos

cafuron : mot issu du parler gaga signifiant "petite fenêtre", "oeil de boeuf éclairant un réduit" . Le cafuron est un blog d'histoire-géographie qui s'adresse au plus grand nombre ! Bonne visite !